Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Le Canada dans un monde multipolaire : Défis et opportunités

Captation audio maintenant disponible !

Le Canada dans un monde multipolaire : Défis et opportunités

La conférence a eu lieu le vendredi 29 janvier 2016 à l’UQAM

PROGRAMME :

9h00-9h25 : Accueil

9h25 : Mot d’ouverture – Un monde multipolaire ?
Dorval Brunelle (UQAM)

9h30-11h00 : Les nouvelles dynamiques géostratégiques
Présidence : Justin Massie (UQAM)

  1. Chris Kirkey (SUNY Plattsburg) : « Do We Really Need to Consider Multipolarity ? »
  2. Stephanie Carvin (Carleton) : « Future Imperfect : Implications of technology for security and defence in a multipolar world »
  3. Ting-Sheng Lin (UQAM) : « Les facteurs sécuritaires dans l’intégration économique de l’Asie de l’Est »
  4. Jacques Lévesque (UQAM) : « Le ‘revanchisme’ de la Russie : Son sens, ses objectifs et ses limites »

11h00-11h15 : Pause-café

11h15-12h45 : La nouvelle diplomatie commerciale
Présidence : Michèle Rioux (UQAM)

  1. Patrick Leblond (Ottawa) : « La politique commerciale du Canada au 21e siècle : Une ère nouvelle »
  2. Mathieu Arès (Sherbrooke) : « Le Canada superpuissance énergétique ? Peut-être mais pas tout de suite »
  3. Serge Granger (Sherbrooke) : « Le Canada et l’Inde : Réactiver le rapprochement »

12h45-13h30 : Lunch

13h30-15h00 : La défense nationale dans un monde multipolaire
Présidence : Jonathan Paquin (Laval)

  1. Anessa Kimball (Laval) : « Designing Allied defense cooperation in a multipolar world »
  2. Lieutenant-colonel Steve Jourdain (Forces armées canadiennes) : « Regard sur les Forces armées canadiennes en 2016 »
  3. Jean-Christophe Boucher (MacEwan) : « Rôles nationaux contestés : la défense du Canada dans un système multipolaire »
  4. Justin Massie (UQAM) : « La grande stratégie du Canada dans un monde ‘post-américain’ : Endiguement, engagement, ou indifférence ? »

15h00-15h15 : Pause-café

15h15-16h45 : Gouvernance régionale et multilatérale
Présidence : Stephanie Carvin (Carleton) 

  1. Jonathan Paquin (Laval) : « Le Canada à l’heure d’une multipolarité ‘américaine’ »
  2. David Morin (Sherbrooke) : « Le réengagement du Canada dans les missions de paix de l’ONU dans un contexte de diffusion de la puissance »
  3. Michael Kergin (Bennett Jones Ottawa) : « North American Security : A Many Splintered Thing »
  4. Stéphane Roussel (ÉNAP) : « Hégémonie russe en Arctique : conséquences pour le Canada »

16h45-17h00 : Mot de clôture
Justin Massie (UQAM) et Michèle Rioux (UQAM)

17h00-18h00 : Cocktail

QUAND : Vendredi 29 janvier 2016 dès 9h

LIEU : Salon orange, UQAM
300, boulevard De Maisonneuve Est, Montréal (Québec)

INSCRIPTION GRATUITE OBLIGATOIRE :

COMPLET Les places sont limitées. L’accueil débute à 9h00.

S’inscrire —>


ORGANISÉ PAR


PARTENAIRES


Notice biographique des conférenciers

Mathieu Arès est professeur-adjoint à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke (Québec, Canada). Il a un Doctorat en science politique de l’Université de Montréal (2000) et une maîtrise en science politique de l’Université d’Ottawa (1991). Il est spécialisé en économie politique internationale. Depuis 2013, il est co-directeur de l’Observatoire des Amériques du Centre d’étude sur l’intégration et la mondialisation CEIM duquel il est membre depuis 2004. Parmi ses plus récentes publications notons la codirection de l’ouvrage L’investissement et la nouvelle économie mondiale, (Avec E. Boulanger, Bruylant, 2012) ainsi que les articles « Le Canada superpuissance énergétiques ? L’affaire Nexen et la crédibilité de la politique conservatrice envers la Chine » (Canadian Foreign Policy, vol.20, no.1, 2014), « Le Mexique entre l’intégration nord-américaine et la Chine » (Interventions économiques, no. spécial, 2014), « La Chine et l’Amérique latine : le grand chambardement ? » (avec C. Deblock et T.-S. Lin, Revue Tiers Monde, Hors-Série, 2011) et « L’intégration nord-américaine. L’ALENA dans le rétroviseur » (avec C. Deblock, Revue Fédéralisme & Régionalisme, vol.11, no. spécial, 2011).

Jean-Christophe Boucher est professeur adjoint à l’Université McEwan. Il a une baccalauréat en histoire de l’Université d’Ottawa et est titulaire d’une maîtrise en philosophie de l’Université de Montréal. Il a reçu son doctorat en science politique à l’Université Laval en 2011. Ses principaux intérêts de recherche portent sur la paix et la sécurité, la politique étrangère et de défense canadiennes, l’analyse quantitative et la méthodologie.

Dorval Brunelle est professeur au département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal. Il a été directeur de l’Observatoire des Amériques (2003-08) et de l’Institut d’études internationales de Montréal (2008-14). Ses champs de spécialisation sont l’économie politique, les mouvements sociaux et l’intégration dans les Amériques. Il a publié une vingtaine d’ouvrages. Le plus récent est intitulé : La Mission sociale des universités dans les Amériques. Actes quadrilingues, Montréal, Éditions IEIM, 2016. Il est actuellement administrateur délégué au département de science politique (2015-16).

Stephanie Carvin is an Assistant Professor of International Relations at the Norman Paterson School of International Affairs. Her research interests are in the area of international law, security, terrorism and technology. Currently, she is teaching in the areas of critical infrastructure protection, technology and warfare and foreign policy. Stephanie holds a PhD from the London School of Economics and published her thesis as Prisoners of America’s Wars : From the Early Republic to Guantanamo (Columbia/Hurst, 2010). Her most recent book is Science, Law, Liberalism and the American Way of Warfare : The Quest for Humanity in Conflict (Cambridge, 2015) co-authored with Michael J. Williams. In 2009 Carvin was a Visiting Scholar at George Washington University Law School and worked as a consultant to the US Department of Defense Law of War Working Group. From 2012-2015, she was an analyst with the Government of Canada focusing on national security issues.

Serge Granger est professeur agrégé et enseigne les relations internationales à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke et se spécialise sur les relations sino-indiennes. Il a été professeur invité à l’Université Jawaharlal Nehru de New Delhi en plus d’être chercheur invité à l’Université de Baroda et de Pune. Il a dirigé l’ouvrage L’Inde et ses avatars. Pluralités d’une puissance, Montréal : Presses de l’Université de Montréal, 2013, 486 p. avec Karine Bates, Mathieu Boisvert et Christophe Jaffrelot.

Le Lieutenant-colonel Steve Jourdain est originaire de la ville de Shawinigan. Il s’enrôle en 1991 et, en 1996, il obtient un baccalauréat ès arts (Histoire) du Collège militaire royal du Canada à Kingston en Ontario. Sa première affectation au sein du Royal 22e Régiment est au 2e Bataillon, Royal 22e Régiment où il sert de 1996 à 2002 dans divers postes allant de commandant d’un peloton d’infanterie, assistant capitaine adjudant, commandant du peloton antiblindé et capitaine d’assaut. Lors de ce premier passage au bataillon, il sert au sein de la mission de transition des Nations-Unies en Haïti, en 1997 et, en 2002, il se déploie de nouveau comme capitaine d’assaut et officier des opérations de la Compagnie C en ex-Yougoslavie. De retour de cette mission, il est affecté au Centre d’instruction du secteur du Québec de la Force terrestre à l’automne 2002, où il occupe le poste de capitaine adjudant. C’est pendant cette affectation qu’il complète le cours des opérations de l’Armée de terre à Kingston. Promu au grade de major en 2005, après avoir complété le cours de commandant d’équipe de combat, il est muté à Ottawa où il occupe les fonctions de chef de cabinet du Directeur général du développement des capacités de la Force terrestre. Il revient au 2e Bataillon, Royal 22e Régiment en 2006, où il prend le poste de commandant de la compagnie de commandement pendant un an, avant de revenir à la Compagnie C, pour en assumer le commandement en octobre 2007. Après plus d’un an d’entraînement, il se déploie avec sa compagnie en Afghanistan de mars à octobre 2009 et y reçoit la Médaille du Service méritoire. Après un court passage à la Compagnie des services du 2e Bataillon, il est muté au Collège des Forces canadiennes à l’été 2010. Il complète le programme de commandement et d’état-major interarmées, puis est employé en tant que directeur de groupe d’études jusqu’en juillet 2012, après quoi il prend le commandement du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment. Muté au quartier général de la 2e Division du Canada à Montréal en 2014, il occupe les fonctions de G3 (Chef des opérations) de la Division pendant un an avant de devenir Chef d’état-major de la Division à l’été 2015. Le Lieutenant-colonel Jourdain est titulaire d’une maîtrise en études sur la conduite de la guerre et il est l’auteur d’un livre intitulé Mon Afghanistan paru en avril 2013 chez Athéna Éditions.

Michael Kergin provides strategic advice to clients on international affairs, particularly Canada-U.S. relations, having been active in the Canadian foreign service starting in 1967. Michael is a former Canadian Ambassador to the United States (2000-05) and Cuba (1986-89) with involvement in the Canadian foreign service that includes the Inter-American Development Bank in Washington, the Canadian Mission to the United Nations in New York, and Canadian embassies in Cameroon and Chile. He is a Special Advisor for Border Management to the Premier of Ontario and a former negotiator for Ontario in the Canada-U.S. softwood lumber dispute. He also advises Transport Canada on cross-border transportation issues. Regularly, Michael participates in public policy panels on international relations and speaks on the future of North American relations. In addition to his advisory positions, he is an adjunct professor in political science at the University of Ottawa and a member of the University of Toronto’s President’s Advisory Council. Michael is a Senior Fellow of the U.S. Chamber of Commerce.

Anessa L. Kimball an assistant professor of political science at Université Laval in Québec City, Canada. She received her Ph.D. in political science in 2006 from Binghamton University, SUNY where she also received my M.A. in 2004. She received her B.A. in International Relations with a minor in North Atlantic Security Studies from Kent State University in 2000. Her areas of specialization include international relations, quantitative methods, and comparative politics. Her research interests broadly center around world politics with particular emphasis on international security and interstate cooperation. Her dissertation focused on interstate alliance formation behavior, however her future research agenda will focus on state strategy and how states use cooperative endeavors (of various types) to attain security related goals.

Christopher Kirkey is Director of the Center for the Study of Canada at State University of New York College at Plattsburgh, where he holds a concurrent position as full professor of political science. He also holds an appointment as Adjunct Associate Professor at the School of International and Public Affairs at Columbia University, and formerly served as Associate Professor of Political Science and Canadian Studies at Bridgewater State College. He holds a B.A. Honours and Master of Arts (Queen’s University) a Ph.D. in Politics from Brandeis University, serves on the editorial boards of Canadian Foreign Policy and the American Review of Canadian Studies, and served as Mine Action Scholar-in-Residence at the Canadian Department of Foreign Affairs and International Trade. A scholar of comparative foreign policy and international relations theory, Kirkey’s works include the co-edited book (with Stéphan Gervais and Jarrett Rudy) Quebec Questions : Quebec Studies in the 21st Century, (Toronto : Oxford University Press, 2010), the co-edited special issue (with Kenneth Holland) “Canada’s Commitment to Afghanistan” of the American Review of Canadian Studies (Vol.40 No.2 June 2010), and a variety of articles in the International Journal of Canadian Studies, the Journal of Canadian Studies, the American Review of Canadian Studies and Armed Forces & Society.

Grâce à une formation et une expérience en gestion, économie et relations internationales, Patrick Leblond est spécialiste des questions de gouvernance économique mondiale et d’économie politique internationale et comparée, particulièrement celles qui touchent la finance internationale, l’intégration économique internationale et les relations gouvernements-entreprises. Son expertise régionale se situe au niveau de l’Amérique du Nord et de l’Europe. Avant de se joindre à l’Université d’Ottawa en 2008, il était professeur adjoint en affaires internationales à HEC Montréal et directeur du Réseau économie internationale (REI) du Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CERIUM). Il a également été chercheur invité à l’Institut de recherches en politiques publiques (IRPP). Avant d’entreprendre sa carrière universitaire, il a travaillé comme expert-comptable (il détient le titre de comptable agréé) pour Ernst & Young et comme conseiller en finance et stratégie d’entreprise pour Arthur Andersen & Cie et SECOR Conseil.

Jacques Lévesque a obtenu le Doctorat en études politiques de la Fondation Nationale des Sciences Politiques de Paris en 1968. Il a été directeur-fondateur du Département de Science Politique de l’Université du Québec à Montréal, lors de l’ouverture de l’Université en septembre 1969. Professeur dans cette institution depuis lors, et professeur émérite depuis 2011, il a été membre du Conseil d’Administration de l’Université et de son Comité exécutif et doyen de la Faculté de Science Politique et de Droit. Spécialiste des problèmes politiques internationaux de l’URSS de la Russie, et de l’ancien espace soviétique, il a été fréquemment détaché de l’UQAM pour occuper des postes de recherche ou d’enseignement dans des institutions étrangères. Jacques Lévesque, en plus de nombreux articles parus dans des revues internationales, a été l’auteur de 8 livres dont plusieurs ont été traduits soit en anglais, en espagnol, en italien en hongrois ou en portugais. Son plus récent ouvrage s’intitule Le retour de la Russie (Montréal : Varia, 2006). Il a été vice-président de la Société Royale du Canada et Président de l’Académie des Lettres et Sciences Humaines de la Société Royale du Canada de 1994 à 1996. Il a obtenu la bourse Killam de 1991 à 1993. Il a été fait Chevalier de la Légion d’Honneur de France en juin 2000. Il est chevalier de l’Ordre National du Québec et membre de l’Ordre du Canada.

Ting-sheng Lin est professeur au département de science politique à l’Université du Québec à Montréal, chercheur du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM), et directeur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est : Chine, Japon, Corée. Basé sur ses expériences à Taïwan, il a choisi les travailleurs migrants chinois comme sujet de sa thèse de doctorat. Entre 1996 et 1999, il a effectué deux enquêtes dans les usines opérées par les Taïwanais dans les provinces côtières de Chine. Pour une durée totale de 18 mois. Après avoir soutenu la thèse, soucieux d’approfondir ses connaissances et recherches sur la réforme chinoise, il a continué à mener des enquêtes sur le terrain en Chine. Durant les neuf dernières années, il a visité Hangzhou, Shanghai, Pékin et Shenzhen. Le but de ces visites a été d’interviewer des entrepreneurs taïwanais et chinois, des syndicats chinois, des fonctionnaires chinois et des chercheurs chinois de l’Académie Chinoise des Sciences Sociales et des Universités.

Justin Massie est professeur de science politique à l’Université du Québec à Montréal et directeur de recherche au Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ). Ses recherches portent sur les interventions militaires multinationales, la culture stratégique, la société québécoise et la guerre, ainsi que sur l’idéologie en politique étrangère. Il est l’auteur de nombreux travaux sur la politique internationale du Canada, dont son plus récent ouvrage intitulé Francosphère : l’importance de la France dans la culture stratégique du Canada (PUQ, 2013). M. Massie est diplômé en science politique de Queen’s University (Ph.D., 2010), où il fut lauréat de la Médaille académique du Gouverneur général (2011).

David Morin est professeur à l’Université de Sherbrooke. Consultant en affaires politiques internationales et relations gouvernementales, il est également conférencier pour le Centre Pearson pour le maintien de la paix depuis 2004. Il a, par ailleurs, été conseiller politique auprès du Général commandant la Brigade multinationale Nord au Kosovo en 2001, après avoir été officier traitant au bureau des relations internationales de l’État-major de l’armée de terre à Paris.

Jonathan Paquin est professeur agrégé au département de science politique de l’Université Laval et professeur associé aux Hautes études internationales (HEI) de cette même université. Le professeur Paquin est spécialiste de la politique étrangère américaine et canadienne. Il vient de terminer un ouvrage collectif (en collaboration avec Patrick James) qui a pour titre Game Changer : The Impact of 9/11 on North American Security (UBC Press, 2014).

Michèle Rioux est professeure au département de science politique à l’Université du Québec à Montréal depuis juin 2006. Directrice du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) depuis octobre 2011, elle a précédemment été directrice de la recherche du CEIM. Elle a été professeure invité Erasmus Mundus, MAPP consortium, à l’Institut d’études internationales de Barcelone de janvier à juin 2013 (www.ibei.org). Spécialiste de l’économie politique internationale, ses recherches portent sur les organisations internationales et la gouvernance globale, les firmes transnationales, la concurrence, la société de l’information et le secteur des télécommunications, l’intégration économique et le régionalisme. Elle fait partie de l’équipe de recherche FRQSC dirigé par Christian Deblock (accords commerciaux). Elle a publié de nombreux ouvrages collectifs, parmi lesquels on retrouve L’Aléna conjugué au passé, présent et futur (PUQ, 2015), Global governance facing Structural Changes : New institutional Trajectories for Digital and Transnational Capitalism (Palgrave, 2015), Building the Americas (Bruylant, Bruxelles, 2007) et Globalisation et pouvoir des entreprises (Athéna, Montréal, 2005).

Stéphane Roussel est professeur titulaire à l’École nationale d’Administration publique (ENAP). De 2002 à 2012, il était professeur au Département de science politique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), où il a agi à titre de titulaire de la Chaire de recherche du Canada en politiques étrangère et de défense canadiennes, de directeur de l’Observatoire de la Politique et de la Sécurité dans l’Arctique (OPSA) et de directeur du Centre d’études des politiques étrangère et de sécurité (CEPES). Il est diplômé en science politique de l’Université de Montréal (Ph. D., 1999). Il a été président de la section « Canada » de l’International Studies Association (ISA) en 2004-2005, et président de la Société québécoise de Science politique (SQSP) en 2010-2011.

Mots-clés

Organisé par



Participants
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal