Un institut montréalais tourné vers le monde !
Bernard Derome, Président

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (...) > De l’impasse afghane aux errances nord-coréennes

Le nouvel ouvrage d’Olivier Guillard

De l’impasse afghane aux errances nord-coréennes

Chroniques géopolitiques 2012-2015, 8 février 2016

Le CERIAS est heureux de vous faire savoir qu’un de nos membres vient de publier un nouvel ouvrage : De l’impasse afghane aux errances nord-coréennes. Chroniques géopolitiques 2012-2015 d’Olivier Guillard, Éditions NUVIS (Paris)

"Région du globe imprimant depuis deux décennies le tempo de l’économie mondiale, la lointaine Asie-Pacifique demeure pour l’opinion publique une belle inconnue, complexe et difficile à cerner, d’un abord parfois retors, et dont les codes échappent à notre regard occidental. La quarantaine d’Etats composant ce vaste espace géographique rassemble plus de la moitié de l’humanité, abrite de véritables titans (Chine, Japon, Inde) qui réajustent progressivement l’épicentre des échanges planétaires vers l’Orient, des puissances militaires (Chine, Inde, Corée du nord), mais également des acteurs au format politique, spatial, humain moins imposant, qui apparaissent plus discrètement sur les radars de l’actualité internationale (Bhoutan, Timor oriental, Laos, Fidji). Ces trois dernières années (2012 à 2015), entre crises domestiques diverses (Pakistan ; Thaïlande ; Népal ; Maldives), tensions récurrentes entre pays voisins (Inde-Pakistan ; Chine-Japon) et puissances rivales (Chine-Etats-Unis), conflit aux incidences régionales (Afghanistan), aventures militaires douteuses (essais balistiques et nucléaires ; provocations du régime nord-coréen ; frictions en mer de Chine du sud), et autres évolutions plus riantes (transition démocratique en Birmanie ; alternance pacifique au Sri Lanka), la scène asiatique a accaparé plus souvent qu à son tour les premiers rangs de l’actualité géopolitique internationale." (Tiré du site web Amazon.fr)
http://www.amazon.fr/limpasse-afgha...



Produit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal