Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > IEIM - PRIVÉ > Activités et nouvelles > Nouvelles et annonces > Félicitation à M. Alain-G. Gagnon qui obtient le Prix international du (...)

Félicitation à M. Alain-G. Gagnon qui obtient le Prix international du Gouverneur général en études canadiennes

16 mars 2016

Le professeur Alain-G. Gagnon, du Département de science politique, est le lauréat du Prix international du Gouverneur général en études canadiennes, qui souligne chaque année l’importante contribution d’un chercheur au développement des études canadiennes sur le plan international. Ce prix lui sera remis officiellement le 11 juin prochain lors du cocktail du Conseil international d’études canadiennes (CIEC) à l’Université d’Ottawa.

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes (CREQC), Alain-G. Gagnon est directeur fondateur du Groupe de recherche sur les sociétés plurinationales (GRSP) et du Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ). Ses travaux sur le fédéralisme multinational, les nations minoritaires, la diversité nationale et la citoyenneté ont suscité un intérêt marqué de la part de plusieurs organismes gouvernementaux.

Précurseur des études comparées portant sur les sociétés plurinationales au sein des espaces fédéraux ou en voie de fédéralisation, le professeur Gagnon est aujourd’hui reconnu comme une référence incontournable sur ces questions dans de nombreux pays. Ses recherches portant sur le Canada, la Belgique, l’Espagne et la Grande-Bretagne ont notamment permis de mieux cerner les aspects spécifiques de la trajectoire historique du Québec et du Canada. Ses travaux ont eu un écho favorable en Europe, en Asie et au Moyen-Orient. Au pays, il a contribué à construire des ponts avec les Premières Nations de même qu’entre les deux principales communautés linguistiques.

Ses travaux, publiés par les plus prestigieuses presses universitaires (Cambridge, Oxford, McGill-Queen’s, Laval, Montréal, Toronto) sont depuis longtemps inscrits au programme dans la plupart des universités canadiennes et de nombreuses universités étrangères, comme en témoigne le nombre impressionnant de traductions déjà réalisées de ses grands ouvrages écrits seul ou en corédaction, dont L’Âge des incertitudes : essais sur le fédéralisme et la diversité nationale (Presses de l’Université Laval, 2011), Le fédéralisme canadien contemporain (Presses de l’Université de Montréal, 2006), Federalism, Citizenship and Quebec (University of Toronto Press, 2007), La raison du plus fort (Presses de l’Université Laval, 2008), Federal Democracies (Routledge, 2010), Political Autonomy and Divided Societies (Palgrave, 2012) et Multinational Federalism (Palgrave, 2012).

Parmi les nombreux prix et distinctions obtenus par Alain-G. Gagnon, mentionnons le Prix Richard-Arès pour son livre Québec : État et Société (Canada, 1994), le Prix Josep Maria Vilaseca i Marcet (Espagne, 2006), décerné par l’Institut d’Estudis Autonomics de la Generalitat de la Catalogne pour son livre Au-delà de la nation unificatrice : plaidoyer pour le fédéralisme multinational (meilleur ouvrage), le Prix carrière Marcel-Vincent de l’Association francophone pour le savoir (Canada, 2007), le Prix d’excellence de la Société québécoise de science politique soulignant une contribution exceptionnelle à l’avancement de la science politique (Canada, 2008), le Prix Trudeau pour ses réalisations en recherche, sa créativité et son engagement dans la vie publique (Canada, 2010), le Prix Santander - en tant que chercheur par excellence (Espagne, 2010) et le Prix canadien de l’édition savante 2011 (Japon). Alain-G. Gagnon a été élu membre de la Société royale du Canada en 2008. 


Photo : Émilie Tournevache

Mots-clés

Nouvelles et annonces
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal