Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE) > La géopolitique de la crise nord-coréenne

La géopolitique de la crise nord-coréenne

Jeudi 28 avril 2016 à 18h30 au A-1715, Pavillon Hubert-Aquin, UQAM

La géopolitique de la crise nord-coréenne

Conférencier :

Benoit Hardy-Chartrand, Associé de recherche principal au Centre pour l’innovation dans la gouvernance internationale (CIGI), situé à Waterloo, et chercheur associé à la Chaire Raoul-Dandurand de l’UQAM.

Les programmes nucléaires et de missiles balistiques de la Corée du Nord ont des conséquences qui vont bien au-delà de la péninsule coréenne. Depuis l’essai nucléaire du 6 janvier, qui fut suivi le 7 février d’un lancement de fusée, les États-Unis ont mené les efforts visant à imposer de nouvelles sanctions internationales contre le régime de Kim Jong-Un. Washington s’est longtemps heurté aux hésitations de la Chine, qui a finalement accepté d’appuyer la résolution 2270, adoptée le 2 mars, près de deux mois après l’essai nucléaire. La Corée du Sud a également annoncé son intention d’accueillir sur son territoire un système de défense anti-missile américain, malgré la forte opposition de la Chine et de la Russie. La crise nord-coréenne exacerbe ainsi la rivalité sino-américaine et contribue dans les pays avoisinants à l’adoption de mesures de sécurité plus fortes, qui elles-mêmes provoquent une hausse de tensions. Cette conférence traitera de la politique étrangère de la Corée du Nord et de ses lourdes conséquences sur la stabilité et les relations diplomatiques régionales.

Date : Vendredi 28 avril 2016
Heure : 18h30
Local : A-1715 (Pavillon Hubert-Aquin)
Adresse : 400 Rue Sainte-Catherine Est
Métro : Berri-UQAM

Organisé par

D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal