Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

FOCUS ASIE

INDE : une ‘’autonomie stratégique’’ en péril ?

De notre collègue Olivier Guillard, 22 mai 2016

Le 8 juin, le 1er ministre indien, le dynamique Narendra Modi, effectuera une visite aux Etats-Unis, sa 4e depuis son entrée en fonction (au printemps 2014) ; une fréquence inhabituellement élevée pour un chef de gouvernement de l’Union indienne, nation en d’autres temps apôtre emblématique du non-alignement.

Ce nouveau séjour printanier outre-Atlantique de l’architecte du Make in India atteste entre autres évidences de la bonne tenue de la relation indo-américaine, engagée depuis une décennie sur une trame de rapprochement accéléré ; trop, selon certains (Moscou ; Pékin ; Islamabad)...

Ce partenariat stratégique entre la puissance globale américaine et l’ambitieuse puissance régionale sud-asiatique dispense ses dividendes de diverses manières pour ses deux bénéficiaires ; en ces temps de montée en flèche du sino-scepticisme à Delhi comme à Washington, ces deux capitales portant haut l’étendard de la démocratie trouvent réconfort dans l’affermissement de leurs rapports diplomatiques, politiques, commerciaux mais également de défense.

LIRE LA SUITE dans le document ci-joint.

Écrit par

D'autres publications

Audios | Mathieu Boisvert est professeur au Département de sciences des religions et directeur du Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CÉRIAS)

Abécédaire(s) de la souffrance

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS)

Enregistré dans le cadre de l’exposition HUM(AI)N, au Centre Phi du 28 mai au 15 septembre 2019, et diffusé sur (...), 15 août 2019, par Mathieu Boisvert

Éric Mottet est professeur au Département de géographie et codirecteur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

La Chine reste à des lieues de « conquérir le monde »

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE)

L’article est paru dans Le Devoir le 10 août 2019, 10 août 2019, par Éric Mottet


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)