Un institut montréalais tourné vers le monde !
Bernard Derome, Président

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > La diversité des fédéralismes en Amérique latine : Argentine, Brésil et (...)

La diversité des fédéralismes en Amérique latine : Argentine, Brésil et Mexique

1er janvier 2015

LA DIVERSITE DES FEDERALISMES EN AMERIQUE LATINE : ARGENTINE, BRESIL ET MEXIQUE

Bruno Théret, CNRS, IRISSO-université Paris Dauphine
(publié en espagnol dans Ilan Bizberg (coord.), Variedades del Capitalismo en América
Latina : Los casos de Mexico, Brasil, Argentina y Chile, Mexico, Colegio de Mexico, 2015)

Résumé

Toute analyse de la différenciation des capitalismes en Amérique latine qui fait jouer un
rôle central à l’économie politique des trajectoires de développement, ne saurait se passer
d’une analyse différenciée des formes de l’Etat – de leur généalogie et de leur évolution –. Or dans les pays de dimension continentale d’Amérique latine comme d’Amérique du Nord, ces formes de l’Etat ne sont pas unitaires mais fédérales. L’Amérique du Nord exhibe ce qu’on a pu qualifier de deux grands idéal-types de fédéralisme, le modèle étatsunien – intraétatique et régulé par le marché (market-preserving) – et le modèle canadien – interétatique et régulé par des politiques redistributives (peace-preserving). Apparemment les trois Fédérations d’Amérique latine que nous examinons – l’Argentine, le Brésil et le Mexique – sont inspirées par l’idéal-type étatsunien dont elles ont repris largement le modèle constitutionnel. Néanmoins il s’avère qu’elles ne sont guère régulées par le marché, mais bien par une gestion politique et budgétaire des conflits entre leurs divers ordres de gouvernement qui mobilise le principe économique de centralisation-redistribution (comme dans le cas canadien). Les régimes monétaires de ces diverses Fédérations sont également spécifiques. En d’autres termes les relations entre le politique et l’économique y sont différentes de ceux qu’elles sont aux Etats-Unis, tout comme elles sont différentes d’une Fédération à l’autre. Ce chapitre a pour but de montrer cette diversité des fédéralismes latino-américains, première étape vers une saisie de l’impact de cette différenciation sur les trajectoires économiques de chacune d’elles.

Mots-clés


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal