Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Révolution agricole, tarte à la crème et bourrage de crâne !

Révolution agricole, tarte à la crème et bourrage de crâne !

No 35, Septembre 2016, 12 septembre 2016

Résumé

D’année en année, les crises agricoles se succèdent, plus ou moins sectorielles et localisées. Mais, derrière ces crises se profile un phénomène bien plus massif : la Troisième Révolution agricole, dans son contexte de mondialisation et donc de diffusion accélérée. Fondée sur les biotechnologies, cette Révolution ne se réduit pas à sa nouveauté technologique, car la dimension sociétale induite est considérable. Entre nécessité de nourrir à terme 9 à 10 milliards d’humains, bouleversements sociétaux inévitables et impacts écologiques supposés ou réels, trois types de position émergent face à cette Révolution agricole : refus agressif s’exprimant à travers un obscurantisme radical qui alimente un vrai bourrage de crâne anti-sciences ; refuge frileux dans une agriculture biologique mythifiée… aux performances économiques incertaines mais néanmoins tarte à la crème de certains médias et de beaucoup de politiques ; pleine prise en charge d’une problématique complexe en promouvant une « agroéconomie territoriale durable » faisant coexister plusieurs agricultures, suivant les produits et les territoires… et, surtout, permettant à des agriculteurs de vivre de leur métier !


1. Les révolutions agricoles ne sont pas des dîners de gala ! p.3
2. Agroécologie ou agroéconomie territoriale durable ? p.9
3. Peu importe qu’un OGM soit blanc ou noir… ! p.15
4. Et mes sous dans tout ça : la Banque Centrale halal ! p.19
Annexe : Les bonnes recettes de LA CRISE p.22


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal