Un institut montréalais tourné vers le monde !
Bernard Derome, Président
MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (...) > Entre douleur et exaspération, la tentation d’en découdre

INDE (Cachemire)

Entre douleur et exaspération, la tentation d’en découdre

De notre collègue Olivier Guillard, 22 septembre 2016

"Colère et exaspération prévalent ces jours derniers dans la patrie de feu Gandhi ; à bon droit. Alors que l’été glissait vers un crépuscule déjà chargé de tension dans l’ancienne principauté du Cachemire (J&K), en proie depuis juillet à un nouvel épisode de manifestations-incidents-répression (80 victimes), la fébrilité s’élevait d’un cran supplémentaire le 18 sept. avec l’attaque meurtrière (17 soldats indiens tués) d’un commando de militants contre une base de l’Indian Army (Uri ; 30 km à l’ouest de Srinagar) au Jammu et Cachemire.

Une attaque dont New Delhi attribua rapidement la paternité à son voisin occidental, l’identité des assaillants et leur mode opératoire portant semble-t-il le sceau du Jaish-e-Mohammed (JeM), une entité terroriste connue pour son historique d’actions violentes anti-indiennes au Cachemire, notoirement proche de divers cercles du pouvoir à Islamabad (services de renseignements). Un outrage de plus, une provocation de trop - huit mois après une attaque similaire contre la base aérienne de Pathankot, en territoire indien."

LIRE LA SUITE dans le document ci-joint .

Mots-clés


Écrit par
Publications: Mark Bradley
Suivant