Un institut montréalais tourné vers le monde !
Bernard Derome, Président

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Vol au-dessus d’un nid de coucou

Vol au-dessus d’un nid de coucou

Commerce international et élections présidentielles, 5 octobre 2016

Résumé analytique

Jamais dans l’histoire récente le commerce international n’avait-il occupé une place aussi importante dans une course à la présidence américaine. La ferme conviction de Donald Trump à l’égard du désastre des ententes commerciales liée à l’actualité économique offerte par l’éventuelle ratification du Partenariat transatlantique ont mis de l’avant une préoccupation qui anime les électeurs d’États américains très importants sur le plan électoral, tels que l’Ohio, le Michigan et la Pennsylvanie.

Plusieurs voix se font entendre pour tenter d’expliquer les risques associés aux volontés protectionnistes de Donald Trump. Le Peterson Institute for International Economics a estimé que la situation était suffisamment critique pour ressentir le besoin de produire une étude évaluant les coûts des politiques commerciales des deux candidats. C’est surtout les positions sans précédent de Donald Trump qui font l’objet de cette étude et l’institution de recherche non partisan qualifie ses positions « d’horriblement destructrices ». Moody’s a fait un travail de recherche similaire et en vient à des conclusions non moins sombres.

La remise en question du TPP et, de manière plus générale, des politiques de libéralisation des échanges risquent de nuire considérablement à l’influence que Barack Obama a tenté d’étendre sur l’Asie durant son dernier mandat.


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal