Un institut montréalais tourné vers le monde !
Bernard Derome, Président
MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Carré rose Carré jaune Carré jaune

Accueil > Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et (...) > Le réveil démocratique du Chili : de la transition à l’Assemblée (...)

Le réveil démocratique du Chili : de la transition à l’Assemblée constituante

Karthala, 2016, 380 pages, 16 novembre 2016

Lancement le 30 Novembre http://bit.ly/2ghIUPx

Doran, Marie-Christine (2016). Le réveil démocratique du Chili : de la transition à l’Assemblée constituante. Une histoire politique de l’exigence de justice (1990-2016), Karthala, 380 pages.

DESCRIPTION COMPLÈTE

Sorti de la dictature du général Pinochet en 1990, le Chili a longtemps été considéré en Amérique latine (et partout dans le monde) comme un modèle pour sa transition, pour la stabilité de ses institutions démocratiques et pour sa réconciliation nationale. Comment alors comprendre la vivacité des revendications démocratiques qui, vingt ans plus tard, marquent encore l’actualité chilienne, et ce notamment depuis 2012 ?
Qui sont les acteurs de cette nouvelle vague d’émancipation politique et pourquoi demandent-ils la transformation du modèle chilien, dénonçant une démocratie sans justice portée par les gouvernements de la transition et instaurée au nom de la peur du conflit social ?
Les impacts de cette remise en question sont analysés ici à travers les moments marquants de l’histoire politique récente, dont la clé de voûte est l’émergence, dans une partie de la population chilienne, notamment les jeunes, d’un vaste mouvement pour la justice. Ce dernier a rassemblé différents imaginaires et revendications sociales, à partir de moments forts tels que la découverte des charniers de victimes de la répression, le début des procès internationaux contre Pinochet en 1998 et la première grève générale « Pour un Chili juste » en 2003.
L’étude chronologique de ce mouvement pour la justice et de ses effets politiques est essentielle pour comprendre le Chili contemporain et ce formidable réveil démocratique, social et culturel lors de cette dernière décennie. Alors que la question des droits humains dans l’ensemble des démocraties latino-américaines était considérée comme réglée, la renaissance de l’exigence populaire de justice au Chili ouvre une autre voie contre l’impunité de la violence d’État.
Pour l’écriture de cet ouvrage, Marie-Christine Doran s’est appuyée sur une documentation inédite, issue de multiples études de terrain et d’un vaste matériel d’interviews réalisées de 1990 à 2015. De la défense des droits au retour de la Mémoire dans les manifestations étudiantes, en passant par l’art populaire des peintures murales et les mesures législatives, jusqu’à l’examen des programmes gouvernementaux récents, le lecteur trouvera dans ce livre une analyse de la vie politique contemporaine au Chili et du rôle fondamental joué par les droits humains.


Écrit par
Suivant