Un institut montréalais tourné vers le monde !
Bernard Derome, Président
MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Carré rose Carré jaune Carré jaune

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Groupes d’intérêt et mouvements sociaux

Groupes d’intérêt et mouvements sociaux

Sous la direction de Jean-Patrick Brady et Stéphane Paquin., 16 décembre 2016

Avec la collaboration de : Patrick Hassenteufel, Pascale Dufour, Stéphanie Yates, Raymond Hudon, Thomas Collombat et Yannick Noiseux, Michel Morisset, Annie Chaloux et Eugénie Dostie-Goulet, Chantal Maillé, Jean-Herman Guay et Jean-Vincent Bergeron-Gaudin.

« Depuis plusieurs décennies, les sciences sociales cherchent à mieux comprendre le rôle des groupes d’intérêts et des mouvements sociaux dans le fonctionnement de nos démocraties. De multiples ouvrages ont été écrits sur la question, allant du pluralisme de Robert Dahl aux approches sur la gouvernance, en passant par le néo-corporatisme et les analyses des mouvements sociaux. Dans ce contexte, qu’en est-il du Québec ? Quels sont les groupes et les mouvements qui participent à la vie démocratique québécoise ? Comment fonctionnent-ils et quelles règles régissent leur participation ?

Grâce à la participation de chercheurs de différents horizons, ce livre répond à ces questions. Dans un premier temps, cet ouvrage analyse différents courants théoriques portant sur le sujet. Dans un deuxième temps, une série d’études de cas est proposée afin de faire le tour des plus importants groupes et mouvements existant au Québec. Les nombreux apports de ce livre permettent de jeter un regard novateur sur les aspects centraux de la démocratie québécoise et de mieux comprendre les enjeux québécois actuels. »

Pour plus d’informations, visitez le site web des Presses de l’Université Laval


Écrit par
Suivant