Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > IEIM - PRIVÉ > À propos > Mission, statuts et rapports annuels

Mission, statuts et rapports annuels

L’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) a été créé en 2002 pour appuyer, renforcer et approfondir les initiatives de recherche, de formation et de mobilisation des connaissances de centres et chaires de recherche appartenant à la Faculté de science politique et de droit de l’UQAM impliqués dans le domaine des études internationales. Depuis lors, son action s’est étendue en direction d’autres centres et chaires de recherche rattachés à la Faculté des sciences humaines et à la Faculté de communication de l’UQAM. Cette extension et cette ouverture ont eu un impact important sur sa façon d’envisager et de mettre en pratique la dimension internationale de ses activités.

L’IEIM assume une double mission : premièrement, soutenir et renforcer l’intégration d’une internationalisation ouverte à l’ensemble des activités de ses constituantes et partenaires et, deuxièmement, faciliter l’extension et le redéploiement de leurs activités sur les scènes montréalaise et internationale.

Cette double mission se décline à plusieurs niveaux. Au niveau interne, le rôle premier de l’Institut est d’appuyer les activités de ses constituantes et de favoriser les synergies entre elles dans la poursuite de leurs propres activités, tout en sollicitant la collaboration d’autres centres et chaires de recherche à l’UQAM. À cette fin, l’Institut assume également un rôle actif dans l’extension et l’approfondissement des activités d’internationalisation à tous les échelons à l’intérieur de l’université.

Au niveau externe, le rôle de l’Institut est d’accroître sa présence propre et celle de ses constituantes sur les scènes montréalaise et québécoise auprès des organisations, des associations et des milieux d’affaires, à travers l’organisation de conférences, d’écoles d’été, d’échanges, de partenariats et de projets de recherche.

En matière internationale et au niveau international, le rôle de l’Institut est d’encourager et de faciliter la transnationalisation des pratiques de recherche, de formation et de mobilisation des connaissances grâce à la multiplication des échanges entre équipes de recherche et chercheurs.

À l’heure actuelle, l’institut regroupe treize chaires et centres de recherche dont les activités se déploient dans l’un ou l’autre des quatre axes de recherche suivants : (i) mondialisation et gouvernance ; (ii) sécurité et diplomatie ; (iii) identité, citoyenneté et diversité ; et, enfin, (iv) droit international et droits humains.


Soutenir et renforcer l’intégration de la dimension internationale

Le premier volet de cette mission se décline à trois niveaux. Au premier niveau, il s’agit d’approfondir et d’étendre l’intégration d’une dimension internationale auprès des activités des constituantes existantes, d’appuyer et d’encourager une intégration semblable dans les activités d’autres centres et chaires de recherche à l’UQAM.

Au deuxième niveau, il s’agit d’élargir cette implication en effectuant des rapprochements avec des centres et chaires logés dans d’autres universités et d’autres établissements universitaires. Il s’agit enfin, au troisième niveau, de collaborer avec des organisations publiques et privées qui sont déjà activement engagées sur la scène montréalaise dans l’intégration de la dimension internationale à une panoplie d’actions et d’initiatives, et qui, ce faisant, contribuent à alimenter la prise de conscience de l’importance du rôle de l’internationalisation pour nos concitoyennes et nos concitoyens.


Faciliter l’extension des activités sur la scène internationale

Quant au deuxième volet, celui portant sur le prolongement des activités, il opère dans les deux sens, vers l’extérieur et depuis l’extérieur. Il s’agit alors d’encourager et de faciliter la transnationalisation des pratiques de recherche, de formation et de mobilisation des connaissances, d’une part, de s’ouvrir à des collaborations avec des pratiques de transnationalisation initiées ailleurs et susceptibles d’avoir des retombées bénéfiques pour nos universités et autres organisations ici même, d’autre part.


Les constituantes

À l’heure actuelle, l’institut regroupe 13 chaires et centres de recherche dont les activités se déploient dans les quatre axes de recherche suivants : (i) mondialisation et gouvernance ; (ii) sécurité et diplomatie ; (iii) identité, citoyenneté et diversité ; et, enfin, (iv) droit international et droits humains.

Voyez la liste des unités.


Instances

L’Institut se compose également de membres individuels tels que des professeurs et des chercheurs.

Voyez les instances.


Statuts et règlements


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal