Un institut montréalais tourné vers le monde !
Bernard Derome, Président

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) > Trouble dans l’interculturalité

Trouble dans l’interculturalité

Sophie Hamisultane, Collection « Clinique & changement social », L’Harmattan, 15 février 2017

C’est avec plaisir que nous vous faisons parvenir l’annonce de la parution du livre Trouble dans l’interculturalité de Sophie Hamisultane, professeure associée au département sociologie de l’Université de Québec à Montréal et membre associée du CRIEC. Vous trouverez l’annonce détaillée en pièce jointe.

"Parmi les diverses analyses sociologiques qui croisent les problématiques concernant la construction de l’identité, l’immigration et les descendants de migrants, la recherche clinique en sciences sociales met le sujet au centre de sa réflexion. Elle examine les processus psychosociaux qui agissent le sujet social.
L’ouvrage rend compte du trouble dans l’interculturalité vécu de manière récurrente par des descendants de migrants — Vietnamiens en l’occurrence — nés en France. Cette interculturalité a trait à une double appartenance culturelle où se joue tant la complexité de leurs origines, liée à la migration, aux fantasmes des racines et aux fantômes de l’histoire généalogique, que le rapport socio-historique de la France à ses colonisés qui détermine les représentations collectives. Plus largement, ce livre témoigne du mal-être du sujet en tension, aux prises avec les exigences d’une
culture d’origine — hiérarchique et holistique — transmise et l’exigence d’autonomie portée par la société occidentale."

Mots-clés


Produit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal