Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) The Montreal Institute of International Studies (IEIM) Calendier Audios and Videos

Le syndicalisme est-il un groupe de pression ?

Chapitre de « Groupes d’intérêt et mouvements sociaux », 16 December 2016

Acteur central des changements socio-politiques du XXe siècle, et notamment de la mise en place des États-Providence modernes, le mouvement syndical serait entré en crise au début des années 1980 avec l’avènement du néolibéralisme. Au Québec, il reste un interlocuteur majeur tant de l’État que des employeurs, et semble mieux résister qu’ailleurs dans le monde industrialisé. Penser le syndicalisme implique nécessairement de penser le travail, ses formes et les représentations collectives qu’il engendre. En adoptant cette perspective, ce chapitre arrive à la conclusion que les singularités du mouvement syndical, tant dans les milieux de travail que dans la société, le distinguent fortement des groupes de pression et lui donnent une place à part au sein des mouvements sociaux.

Pour plus d’informations, visitez le site web des Presses de l’Université Laval

Keywords

More Publications

Chapitre de « Groupes d’intérêt et mouvements sociaux », 16 December 2016, by Thomas Collombat, Yanick Noiseux

A Report on the Structural Transformation of the World of Work, 30 April 2014, by Daniel Drache, Anne LeMesurier, Yanick Noiseux


Partners

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)