Un institut montréalais tourné vers le monde !
Bernard Derome, Président

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la (...) > Rudolf Otto et l’expérience religieuse, trame essentielle de la (...)

Rudolf Otto et l’expérience religieuse, trame essentielle de la religion

Jeudi 23 février 2017 de 17h30 à 19h Bibliothèque centrale, Salle A-M204 (UQAM)

Conférence de Charles de Mestral
Ancien professeur de philosophie au CEGEP du Vieux-Montréal

Président de séance : Georges LEROUX, UQAM, avocat du diable : Jacques PIERRE, UQAM

RUDOLF OTTO ET L’EXPÉRIENCE RELIGIEUSE, TRAME ESSENTIELLE DE LA RELIGION

Le 23 février 2017 de 17h30 à 19h00
Bibliothèque centrale, Salle A-M204, Pavillon Hubert-Aquin, UQAM

En 1917, Rudolf Otto publie Le sacré, intitulé en allemand, Du sacré - enquête sur
le facteur non rationnel dans l’idée du sacré et sa relation au rationnel. Son étude
a pour but d’analyser un élément essentiel des religions, distincte de la dimension
éthique, la conscience d’une présence transcendante, nommée le sentiment
du numineux. Peut-on affirmer que, sans cette dimension, la religion n’est plus
religieuse ?

Charles de Mestral, né en 1944 à Montréal, a enseigné la philosophie au Cégep du Vieux Montréal de 1968 à 2007. Après ses premières études de philosophie à l’Université de Toronto, il a rédigé un mémoire de maîtrise sur Kierkegaard et une thèse de doctorat sur l’esthétique de Georg Lukacs à l’Université de Montréal. Il a étudié la composition musicale à l’Université McGill et a été membre-fondateur du groupe électroacoustique Sonde.

NB La critique de Ch. de Mestral se trouve attachée au présent article.

Organisé par
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal