An Institute Turned Towards the World!
Bernard Derome, President
MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) The Montreal Institute of International Studies (IEIM) Calendier Big Events (Audios and Videos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Home > Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la (...) > «Ambivalance» d’un nationalisme et «dissémination» de stéréotypes (...)

Le débat sur la laïcité québécoise (2013-2014)

«Ambivalance» d’un nationalisme et «dissémination» de stéréotypes orientalistes

Siegfried Mathelet, Presses de l’Université Laval, Collection Verbatim, 2017, 14 March 2017

Description faite par les PUL:

«Dans le premier essai, Siegfried L. Mathelet interprète la pointe d’islamophobie qui s’est manifestée pendant le débat sur la «Charte des valeurs»dans le cadre, posé par Fanon, des mésaventures de la conscience nationale postcoloniale. L’auteur revient sur cette discussion issue des études postcoloniales et explore les stéréotypes nativistes et islamophobes à partir des notions de «dissémiNation» et d’«ambivalence» avancées par Homi Bhabha. Il avance ainsi que cette pointe d’islamophobie accompagne une politique identitaire qui trahit le confinement du nationalisme québécois dans un état de résistance passive à l’horizon de l’impérialisme mondial et de l’État postcolonial du Canada.

Dans le second essai, Philippe Bernier Arcand revient sur la montée récente du populisme dans la société québécoise. Il esquisse l’émergence d’un nouveau type de discours populiste. Celui-ci tisse un consensus politique en évoquant d’éventuels « ennemis » présents à l’intérieur des frontières et qui menaceraient d’infiltrer les institutions politiques. L’auteur montre comment se scelle au Québec aussi une alliance contre nature rassemblant des conservateurs et des progressistes autour de l’image fantasmée du musulman.»

Keywords


Produce by
Suivant