Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

DYNAMIQUE D’UNE LAÏCITÉ DÉVOYÉE ET ISLAMOPHOBIE

Une hypothèse et le débat sur la « Charte de la laïcité » au Québec

28 mars 2017

Description

« L’année 2013-2014 au Québec a été marquée par le projet de " Charte des valeurs " qui voulait interdire les signes religieux dans la fonction publique. Ce projet lui-même poursuivait l’objectif de renforcer la laïcité et s’inscrivait dans un idéal nationaliste et identitaire. Si son aspect discriminatoire a été amplement dénoncé, il a également soulevé la question de l’islamophobie, alors que le débat laissait circuler plusieurs stéréotypes antimusulmans.

Le présent essai revient sur cette période. Il en propose à la fois une description fine et une analyse détaillée. Surtout, il forme une hypothèse générale sur le lien entre une laïcité dévoyée, l’impact des idées d’extrême-droite sur les partis centraux et la montée de l’islamophobie. Il propose avant tout une mise en contexte des débats sur la laïcité et une analyse des événements qui ont mené au débat québécois sur la laïcité. Il fait ensuite apparaître ce qu’il appelle un " schème idéologique dormant "

qui se greffe au thème de la laïcité et qui incline les débats vers la manifestation d’attitudes, propos ou comportements islamophobes.

Cette analyse est posée dans les termes de la théorie des représentations sociales. Cette formulation théorique a l’ambition de cerner une dynamique générale par laquelle progresse l’islamophobie, par laquelle, du moins, elle a pu progresser jusqu’ici au Québec comme ailleurs. Il serait alors possible de dépasser l’analyse théorique pour démontrer empiriquement cette dynamique et son impact négatif. »

Informations

Siegfried Mathelet, Une hypothèse et le débat sur la « Charte de la laïcité » au Québec, Presses de l’Université Laval, Collection Verbatim, 2017

Auteur : Siegfried L. Mathelet
Collection : Verbatim
Discipline : Philosophie
Parution : 1 février 2017
90 pages
5.00 $

Achat

Acheter le livre aux Presses de l’Université Laval https://www.pulaval.com/produit/dynamique-d-une-laicite-devoyee-et-islamophobie-une-hypothese-generale-et-le-debat-sur-la-charte-de-la-laicite-au-quebec-2013-14

D'autres publications

Audios | Mathieu Boisvert est professeur au Département de sciences des religions et directeur du Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CÉRIAS)

Abécédaire(s) de la souffrance

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS)

Enregistré dans le cadre de l’exposition HUM(AI)N, au Centre Phi du 28 mai au 15 septembre 2019, et diffusé sur (...), 15 août 2019, par Mathieu Boisvert

Éric Mottet est professeur au Département de géographie et codirecteur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

La Chine reste à des lieues de « conquérir le monde »

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE)

L’article est paru dans Le Devoir le 10 août 2019, 10 août 2019, par Éric Mottet


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)