Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

CONFÉRENCE/PROJECTION DE FILM

Les droits humains avant tout : la justice internationale contre les dictateurs : l’exemple du Tchad

Mardi 9 mai 2017, de 18h à 20h, ÉNAP (4750, avenue Henri-Julien, Montréal)

Conférence suivis d’une projetion de film de 60 minutes, visant à mettre ne lumière les démarches entreprises par nos deux conférenciers au fil des 25 années de poursuite pour faire condamner Hissène Habré dont le procès en appel verra son verdict fin avril.

Intervenant : SOULEYMANE GUENGUENG REED BRODY

Souleymane Guengueng est un militant des droits humains du Tchad, impliqué dans les démarches juridiques contre le dictateur tchadien, Hissène Habré. Il est l’un des 1 684 témoins ayant survécu au « camp des martyrs », où la police politique du régime dictatorial a perpétré, entre 1984 et 1990, des actes de torture et de mauvais traitements sur les supposés opposants au régime. Depuis 1991, Souleymane Guengueng est le vice-président fondateur de l’Association des victimes des crimes et répressions politiques au Tchad, principale plaignante au procès de l’ex dictateur. Surnommé « le chasseur de dictateurs »

Reed Brody est un avocat américain et défenseur des droits humains et des victimes des régimes dictatoriaux. Il a été conseiller juridique et porte-parole de Human Rights Watch. Depuis près de 20 ans, il travaille inlassablement aux côtés des victimes de l’ancien dictateur du Tchad, Hissène Habré, dont Souleymane Guengueng, dans leur lutte contre l’impunité. Reed Brody est également connu pour son travail dans les poursuites contre les dictateurs chilien et haitien, Augusto Pinochet et Jean-Claude « Baby Doc » Duvalier.

« Si les peuples s’approprient le droit à la justice, alors tout devient possible » - Reed Brody

« C’est la victoire de la justice sur l’impunité, c’est la victoire du peuple tchadien sur la dictature »
- Souleymane Guengueng -

D'autres activités

Appel à communications | Appel de propositions 2019

Concours de vulgarisation de la recherche - ACFAS

Date limite : 31 juillet 2019

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD)

Vendredi 12 juillet 2019 de 10h à 13h, salle DE-1550, pavillon de Design (UQAM)


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)