Un institut montréalais tourné vers le monde !
Bernard Derome, Président

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > L’emprise des États-Unis sur le commerce mondial des biens et services (...)

L’emprise des États-Unis sur le commerce mondial des biens et services culturels à l’ère numérique : des raisons de s’inquiéter ?

Volume 12, numéro 3, avril 2017, 21 avril 2017

Résumé analytique

Le numéro de ce mois traite de l’emprise des États-Unis sur le commerce mondial des biens et services culturels à l’ère numérique et des inquiétudes que cela suscite pour les accords commerciaux en cours de négociation ou à venir. Dans un premier temps, Gilbert Gagné, professeur de Relations internationales à l’Université Bishop’s et directeur scientifique du bulletin, présente son dernier livre intitulé : « The Trade and Culture Debate : Evidence from US Trade Agreements ». Publié récemment, il s’agit du premier ouvrage qui analyse l’évolution de la stratégie des États-Unis à l’endroit des biens et services culturels, y compris la dimension numérique, et comment cette stratégie s’est déployée à travers l’ensemble de ses accords commerciaux conclus avec de nombreux pays de tous les continents. Le professeur Gagné donne un avant-goût de son ouvrage en en présentant les grandes lignes et conclusions. Dans un deuxième temps, nous revenons sur la conférence-débat « Cultures et numérique : vers quel avenir ? » organisée à l’Université de Montréal (UdeM) le 23 mars dernier par le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie, en collaboration avec le Centre d’études et de recherches internationales de l’UdeM et l’Agence universitaire de la Francophonie, à l’occasion du mois de la Francophonie et de la 14e édition de la Francofête. Lors de cet événement, trois anciennes ministres québécoises de la Culture ont fait part de leurs inquiétudes face à la perspective d’une réouverture de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Dans un troisième et dernier temps, le numéro traite des mesures prises en Europe pour développer l’accès à l’offre légale tout en favorisant la promotion des films européens sur les plateformes de vidéo à la demande (VOD) et la lutte contre le piratage de contenus audiovisuels.


Table des matières

Le débat commerce-culture : illustrations à partir des accords commerciaux conclus par les États-Unis...............................................2

Retour sur la conférence « cultures et numérique : vers quel avenir ? » : Les inquiétudes des anciennes ministres québécoises de la Culture..................................5

Promotion des films européens sur les plateformes de VOD et lutte contre le piratage audiovisuel : quel rôle pour la législation européenne ?................................8


Écrit par
Produit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal