Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Amérique du Nord. Quel est l’avenir de l’ALENA (libre-échange Canada-États-Unis-Mexi

Amérique du Nord. Quel est l’avenir de l’ALENA (libre-échange Canada-États-Unis-Mexique) ?

France culture, 26 avril 2017

Entrevue avec Christian Girault, menée par Thierry Garcin pour "Les Enjeux internationaux" sur FRANCE CULTURE

« Le candidat, président élu et président en exercice Donald Trump a vivement critiqué le libre-échange multilatéral (pourtant véritable principe économique du parti républicain et des Américains en général), au motif qu’il instaurait des relations inégales au détriment des États-Unis.

Parallèlement, il célèbre le libre-échange bilatéral et ne demande qu’à en signer un avec le Royaume-Uni, au terme du Brexit. Pour l’Amérique du Nord, le libre-échange a d’abord relié les États-Unis au Canada en 1988, a été élargi à la demande du Mexique en 1994. Aujourd’hui, les deux pays sont largement dépendant de leurs exportations vers les États-Unis.

Le président Trump a menacé les entreprises américaines de taxer à l’importation leurs produits fabriqués au Mexique, si elles ne rapatriaient pas leurs installations délocalisées.

Qu’en est-il, aujourd’hui ? Et qu’attendre de cette nouvelle situation, qui paraît plutôt mouvante ? (Th. G.) »


Entrevue avec
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal