Un institut montréalais tourné vers le monde !
Bernard Derome, Président

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (...) > De Modi en Inde à Prayuth en Thaïlande : trois ans de pouvoir

Une analyse d’Olivier Guillard

De Modi en Inde à Prayuth en Thaïlande : trois ans de pouvoir

1er juin 2017

"Le 26 mai 2014, l’Inde, la plus grande démocratie du monde, accueillait au lendemain d’un scrutin national remporté haut la main le 14e Premier ministre de son histoire moderne : le très atypique Narendra Modi, précédemment ministre-en-chef du Gujarat et portant haut la bannière d’un parti nationaliste hindou (BJP) jusqu’alors dans l’opposition.

S’ouvrait un épisode politique nouveau, inédit, chargé d’attentes populaires fortes… et de quelque appréhension.

Quatre jours plus tôt, le 22 mai 2014, à 3000 km de là en direction du Sud-Est, la capitale thaïlandaise vivait quant à elle des événements d’une autre gravité …nonobstant leur « familiarité ».

Pour la 12e fois depuis l’instauration de la monarchie constitutionnelle en 1932, les militaires s’emparaient du pouvoir et formaient un Conseil National pour la Paix et l’Ordre (CNPO), avec à sa tête le chef des armées, le peu souriant général Prayuth Chan-ocha. Un trimestre plus tard (août 2014), ce dernier était nommé Premier ministre." (fin de l’extrait)

Pour lire la suite  : https://asialyst.com/fr/2017/05/29/modi-inde-prayuth-thailande-quatre-ans-au-pouvoir/


Écrit par
Publications: Mark Bradley
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal