Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (...) > Il y a 70 ans, l’Inde et le Pakistan se séparaient

Un sentiment de gâchis

Il y a 70 ans, l’Inde et le Pakistan se séparaient

Une communication d’Olivier Guillard, 17 août 2017

"Le e 15 août 1947, la Couronne britannique abandonnait son joyau le plus précieux en accordant son indépendance à l’Inde et au Pakistan. Après deux jours de négociations, les responsables britanniques et indiens décident de diviser leur ancien territoire en deux : l’Inde et le Pakistan. Cette décision est validée par le Congrès national indien, malgré l’opposition de plusieurs militants – dont Gandhi – qui souhaitaient l’union de ces territoires en une seule fédération. Ce sont bien deux Etats qui virent le jour : d’une part, l’Inde, une démocratie qui se revendique laïque, à la population principalement hindoue, de l’autre, une République islamique pakistanaise pour les musulmans du sous-continent indien.

Cette partition provoqua de gigantesques déplacements de population entre les deux nouveaux pays - 12 millions de personnes font le voyage, dans un sens ou dans l’autre, pour rejoindre leur majorité religieuse - qui coûtèrent la vie à plusieurs centaines de milliers de personnes. Une région en particulier reste au cœur de toutes les controverses : le Cachemire, zone à majorité musulmane pourtant en partie contrôlée par l’Inde. 70 ans après les faits, les tensions à la frontière ne se sont toujours pas apaisées. Pourquoi ?

Explications avec Olivier Guillard, chercheur à l’IRIS, spécialiste de l’Asie."

Pour lire la suite, voici le lien :
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170814.OBS3380/il-y-a-70-ans-l-inde-et-le-pakistan-se-separaient-un-sentiment-de-gachis.html


Écrit par
Publications: Mark Bradley
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)