Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Qu’en est-il du déficit commercial américain ?

Renégociation de l’ALÉNA

Qu’en est-il du déficit commercial américain ?

Volume 10, numéro 6, octobre 2017, 5 octobre 2017

Résumé analytique

L’administration Trump est en train de modifier les principes sur la base desquels se négocient les accords commerciaux en introduisant comme priorité la recherche d’une balance commerciale positive pour les États-Unis avec ses partenaires commerciaux. Pour la première fois, l’USTR a inclus comme objectif d’une négociation commerciale la réduction du déficit commercial américain. Le document Summary of Objectives for the NAFTA Renegotiation présenté cet été par l’USTR fait état des problèmes suivants créés par l’entrée en vigueur de l’ALÉNA en 1994 : explosion du déficit commercial américain, fermeture de milliers d’usines, pertes de millions d’emplois.

L’administration Trump place donc les déficits commerciaux au centre de l’analyse de l’efficacité des accords commerciaux. Qu’en est-il au juste ? Est-ce que la nouvelle politique commerciale américaine sous Trump peut être efficace ?


Écrit par
Produit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal