Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (...) > Afghanistan, automne 2017 : insurrection, désolation, consternation

Afghanistan, automne 2017 : insurrection, désolation, consternation

Une analyse de notre collègue Olivier Guillard, 13 octobre 2017

"Accaparée par le drame humanitaire dans l’ouest birman (Etat de l’Arakan), hypnotisée par la fébrilité de la situation dans la péninsule coréenne, l’attention de l’opinion publique occidentale s’est dernièrement quelque peu détournée – de guerre lasse peut-être également… – de l’Afghanistan, cet inextricable et éreintant théâtre de crise asiatique ; à tort.

Seize ans après la fin (aussi précipitée que saluée en son temps par la population) de « l’Émirat Islamique d’Afghanistan » – un quinquennat de pouvoir obscurantiste taliban imposé aux 31 millions d’Afghans -, la scène intérieure résonne essentiellement du son des canons, des attentats et des drames, présente des bilans humains insupportables et des exemples sans fin de mauvaise gouvernance et d’ingérence extérieure inopportune. Un panorama maussade augurant des mois à venir difficiles pour ce pays en développement exsangue, enclavé entre Asie centrale et sous-continent indien.."

POUR LIRE LA SUITE :
https://asialyst.com/fr/2017/10/12/afghanistan-automne-2017-insurrection-desolation-consternation/


Produit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal