Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Observatoire des Amériques (ODA) > La révolution cubaine et la politique culturelle dans les années 1960 et (...)

La révolution cubaine et la politique culturelle dans les années 1960 et 1970

Le 20 octobre 2017, de 12h30 à 14h, salle A-3316, Pavillon Hubert-Aquin (UQAM)

La Révolution a réalisé d’importantes transformations à Cuba. Dans le domaine de la culture, des nouvelles institutions, publications et maisons d’édition ont été créées tout au long des années 1960. Des nouvelles opportunités de travail et de publication sont apparues pour les intellectuels, les écrivains et les artistes cubains qui se sont engagés dans le processus révolutionnaire et qui ont remis en questions le contenu et les définitions de la politique culturelle.

L’émergence du supplément culturel Lunes de Revolución, diffusé sous la forme d’insertion hebdomadaire dans le journal Revolución entre 1959 et 1961, a été un point de repère culturel important dans les premières années de la Révolution. Cependant, malgré que ses collaborateurs aient été engagés dans la Révolution, Lunes a été fermé en novembre 1961, lorsque la définition d’une politique culturelle officielle a débuté.

D’autres publications ont émergé, comme la maison d’édition El Puente, qui a réuni un groupe de jeunes écrivains indépendants depuis 1961, mais a également été fermée en 1965. Depuis 1966, le gouvernement cubain a créé un supplément culturel mensuel, El Caimán Barbudo, destiné aux jeunes et qui faisait partie du journal Juventud Rebelde de la Unión de Jóvenes Comunistas (UJC). Les changements dans la politique culturelle officielle en 1968, et surtout après 1971, ont également provoqué la déconnexion des intellectuels et écrivains de l’équipe initiale qui ont collaboré avec El Caimán Barbudo.

La conférence détaillera et analysera les différends entre groupes d’intellectuels, d’écrivains et d’artistes qui ont eu lieu dans les années 1960 et 1970 et qui ont été accentués par la définition des politiques culturelles du gouvernement cubain à cette époque-là.

Organisé par



D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal