Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (...) > Espaces publics et la politique des gauches en Amérique latine

Colloque international

Espaces publics et la politique des gauches en Amérique latine

Les 16 et 17 novembre 2017, salle D-R200 (UQAM)

La « vague de gauche » en Amérique Latine a suscité des nombreuses expectatives politiques et des questions de recherche, souvent polarisées et colorées par les prises de position des chercheurs. Quinze ans plus tard, nous sommes à l’heure des bilans.

Notre référence aux gauches, au pluriel, cherche à ne pas limiter notre réflexion ni aux gouvernements ni aux « socialismes du 21e siècle ». Cette approche nous permet d’aborder les cas classiques de la Bolivie, du Brésil, de l’Équateur et du Venezuela, mais aussi ceux, moins étudiés, de la Colombie et du Mexique. Nous pourrons également aborder la politique des gauches à partir des gouvernements locaux et de l’opposition sociale et partisane.

Au-delà des acquis formels, nous nous intéresserons à la façon dont les pratiques des gouvernements et des organisations sociales ont évolué, élargissant (ou rétrécissant) les espaces publics, que ce soit par les vois formelles (i.e. le droit) ou informelles (le clientélisme). Nous cherchons donc à réunir des analyses qui tiendront compte non seulement des dimensions institutionnelles de la politique, mais aussi des organisations sociales et des mouvements des gauches, avec leurs idéologies, programmes, discours et actions.

Notre point d’ancrage est l’analyse de comment ces gauches abordent et interagissent avec l’espace public. Nous privilégierions l’analyse du lien entre les transformations de la démocratie et l’évolution de l’espace public et, plus particulièrement les rapports des organisations sociales (quelle que soit leur nature) avec l’espace public —incluant, mais dépassant les rapports État-société. En but de ligne, cela nous permettra de mieux comprendre les diverses manifestations des gauches dans l’espace public, que ce soit au Cône Sud, dans les Andes ou en Amérique centrale tout en faisant ressortir les différences juridiques, institutionnelles, socio-économiques ou des contextes.

Le colloque aura lieu à l’Université du Québec à Montréal et sera gratuit et ouvert au public.

16 novembre 2017, salle D-R200 (1430 rue Saint-Denis - métro Berri-UQAM)

14h00-14h30 Ouverture

14h30-17h30 Espaces publics

  • Jorge León (FLACSO/UQAM), « Espaces publics et politique des gauches en Équateur »
  • Julián Durazo Herrmann (UQAM), « Espaces publics, politique des gauches et médias régionales au Brésil »
  • Jean-François Mayer et Tina Hilgers (U. Concordia), « Inclusion et clientélisme : Néolibéralisme, ’Vague Rose’, et démocratie »
  • Thomas Chiasson-Lebel (U. York), « Conglomérats nationaux et espace public en Équateur : politisation de l’activité économique sous un gouvernement de gauche ? »
  • Alejandro Velasco (New York University), « La parcelización del espacio público en tiempos de polarización : El caso Venezuela »

Rapporteure : Rose Chabot (Université McGill)

17 novembre 2017, salle PK-1140 (201, av. du Président-Kennedy - métro Place des Arts)

9h00-9h30 Accueil et café

9h30-12h30 État de droit et législation

  • Lucie Lamarche (UQAM), « Le rôle des ONG latino-américaines dans la réforme de la protection sociale en Amérique latine »
  • Manuel Balán (U. McGill), « Corrupción y gobiernos de izquierda en América latina »
  • Edison Rodrigues Barreto (Universidade Federal Fluminense), « Un an après la destitution de Dilma Rousseff : ruptures et continuités »
  • Nancy Thede (UQAM), « Une comparaison des stratégies de contrôle étatique des mouvements de protestation au Pérou et en Bolivie »

Rapporteure : Adriana Pozos (UQAM)

12h30-13h30 Dîner

13h30-16h30 Gouvernements, partis et mouvements sociaux

  • Manuel de la Fuente (UMSA – Bolivie), « Extractivismo y gobiernos de izquierda en América latina »
  • Thomas Collombat (UQO), « Organisations syndicales en Argentine et au Brésil au sortir de la ‘vague rose’ »
  • Gabriel Vommaro (UNGS – Argentine), « Les cadres de la polarisation politique en Argentine pendant le cycle de la gauche national-populaire au pouvoir »
  • Martín Aguilar Sánchez (U. Veracruzana – Mexique), « Mouvements sociaux et politique des gauches à Veracruz, Mexique »
  • Leila Celis (UQAM), « Dialogues de paix en Colombie : quels espaces pour la société civile et les mouvements sociaux ? »

Rapporteure : Ximena Cuadra Montoya (UQAM)

16h30 Clôture


Organisé par
Participants
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal