Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > IEIM - PRIVÉ > Activités > Nouvelles et annonces > La Journée des Nations Unies 2017 et le colloque sur la Chine et ses (...)

Retour sur nos activités de la semaine passée

La Journée des Nations Unies 2017 et le colloque sur la Chine et ses frontières

Les deux événements ont eu lieu respectivement les 21, ainsi que 22 et 23 novembre 2017 à l’UQAM. 

Le 21 novembre dernier, l’UQAM accueillait des représentants d’organisations internationales basées à Montréal lors de sa Journée des Nations Unies 2017

La Journée des Nations Unies de l’UQAM est une initiative conjointe de la Faculté de science politique et de droit de l’UQAM, de l’Association canadienne pour les Nations Unies (ACNU) du Grand-Montréal, du Centre de développement professionnel de la Faculté de science politique et de droit, de Connexion internationale de Montréal et de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM).

À cette occasion, des organisations internationales dont le siège social se trouve à Montréal ont présenté les carrières possibles à l’international et le fonctionnement de leurs organisations. Parmi ces organisations internationales se trouvaient notamment OXFAM-Québec, Amnistie internationale, Solidarité Union Coopération (SUCO), Relations publiques sans frontières, l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), l’Institut de statistique de l’UNESCO, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

Pendant l’heure du dîner a eu lieu une conférence sur les carrières à l’international, en présence de Pierre-Olivier Laporte, Conseiller juridique principal pour le Fonds mondial de la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, Kim Fontaine-Skronski, Docteure en science politique et directrice adjointe de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) et, François LaRochelle, ancien diplomate canadien, Président de l’Association canadienne pour les Nations Unies du Grand-Montréal et fellow de l’IEIM

Retour sur le Colloque sur la Chine et ses frontières

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE) et le Centre d’étude sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) de l’UQAM ont organisé les 22 et 23 novembre 2017 un colloque international intitulé « Les frontières et les marges terrestres et maritimes de la Chine : Quels enjeux géopolitiques ? » au sein de l’Université du Québec à Montréal. Cet événement avait pour objet de débattre des orientations de la politique de la Chine à l’endroit de ses périphéries et de ses frontières sous le prisme de la géopolitique.

Après la Conférence d’introduction du Professeur Éric Mottet (UQAM), les panels se sont enchainés sur les thèmes suivants :

  • Une montée en puissance régionale économique et militaire pacifique ou belliqueuse ?
  • Tibet, Xinjiang, Mongolie-Intérieure, Hong-Kong, delta des Perles comme symboles des failles de l’État nation chinois ?
  • Sécurisation des frontières ou politique expansionniste ?
  • Diplomatie chinoise du pourtour : facteur d’intégration ou de désintégration ?
  • Nouvelles routes de la soie, initiative géopolitique et géoéconomique ?
  • Soft power, Consensus de Beijing et cyber-diplomatie : un modèle qui s’impose ?

À cette occasion, Guy Saint-Jacques, ancien ambassadeur du Canada en Chine jusqu’en 2016, et fellow de l’IEIM, a prononcé les mots de clôture du colloque.

Vidéo de la conférence en ligne :

Écrit par
Nouvelles et annonces
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal