Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > La deuxième vie du Partenariat transpacifique (PTP)

La deuxième vie du Partenariat transpacifique (PTP)

Le Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), 27 décembre 2017

Malgré le retrait des États-Unis du Partenariat transpacifique (PTP), les onze autres parties ont choisi d’aller et ont conclu en marge du sommet de l’APEC en novembre dernier un accord de principe sur un nouveau projet d’accord, le Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP). Le tableau que nous présentons dans les pages qui suivent a pour objet de synthétiser les positions des onze parties, soit l’Australie, le Brunéi Darussalam, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam. Dans un contexte où la motivation de plusieurs était de développer une relation commerciale privilégiée avec les États-Unis, il convient de porter une attention particulière sur les inconvénients et les menaces qui découlent de l’absence du douzième joueur et de faire la lumière sur les avantages et les opportunités qui s’offrent aux onze parties avec le PTPGP.

Pour construire le tableau, nous avons repris les informations officielles disponibles. Une couverture des articles et études scientifiques nous a permis de prendre le recul nécessaire et d’obtenir des données quantitatives plus exhaustives. Finalement, un suivi de l’actualité dans les médias à la fois dans les Amériques, en Asie du Sud-Est et en Océanie a permis d’actualiser nos informations et de replacer les discussions dans leur contexte.

Le tableau est précédé d’une note de synthèse qui a fait l’objet d’une publication dans la chronique commerciale américaine du mois de décembre 2017 :
http://www.ieim.uqam.ca/spip.php?page=article-ceim&id_article=10945


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal