Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > IEIM - PRIVÉ > Activités > Nouvelles et annonces > Rapports des activités et conférences antérieures > La conférence publique L’ALÉNA en crise, pour le meilleur ou pour le pire (...)

La conférence publique L’ALÉNA en crise, pour le meilleur ou pour le pire ?

La conférence a eu lieu le 26 janvier 2018 à l’UQAM.

La conférence publique « L’ALÉNA en crise, pour le meilleur ou pour le pire ? » organisée par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) a eu lieu le 26 janvier 2018 à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). De nombreux partenaires soutenaient l’événement, incluant l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM), le Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC), le Conseil des Canadiens, Common Frontiers-Canada et le Trade Justice Network (TJN).

Les conférenciers et conférencières se sont exprimés dans les trois langues de l’accord, français, anglais et espagnol, pour favoriser le dialogue international.

Le premier panel « L’ALÉNA face aux défis contemporains : trois perspectives », présidé par Christian Deblock, professeur et directeur du Département de science politique de l’UQAM, a réunit Mathieu Arès, professeur agrégé de l’Université de Sherbrooke ; María de Lourdes ZEA Rosales, secrétaire d’organisation administrative du Comité exécutif du Syndicat des travailleuses et travailleurs de l’Université nationale autonome de Mexico (STUNAM) ; et Celeste Drake, spécialiste de la politique commerciale et de la mondialisation au American Federation of Labor and Congress of Industrial Organizations (AFL-CIO).

Le second panel « L’ALÉNA, le commerce et les enjeux connexes à l’heure du numérique », présidé par Mathieu Arès, professeur agrégé de l’Université de Sherbrooke, portait sur trois thématiques. D’abord, Michèle Rioux, directrice du CEIM et professeure titulaire au Département de science politique de l’UQAM et Destiny Tchéhouali, chercheur associé au CEIM, ont parlé de « l’ALENA et le débat commerce-culture ». Ensuite, Sharon Anglin Treat du Institute for Agriculture and Trade Policy (IATP) aux États-Unis, a donné une présentation sur l’ALÉNA et la coopération réglementaire. Enfin, Sylvain Zini, chargé de cours à l’UQAM et chercheur associé au CEIM, a fermé cette matinée de conférences avec une contribution sur l’ALÉNA et le respect des droits des travailleurs.

Nous vous encourageons à consulter le dossier ALENA, sur le site web du CEIM. 

Écrit par
Rapports des activités et conférences antérieures
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal