Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

L’Argentine, le FMI et les États-Unis à l’ère Kirchner

No 03-18. Octobre 2003, 31 octobre 2003

Au terme d’une négociation difficile et par moments tendue, l’Argentine et le FMI ont finalement conclu une entente de type « stand by » à laquelle les actionnaires du Fonds ont donné leur aval le 20 septembre dernier. En vertu de l’entente et pour autant que le pays respecte les conditions qui s’y rattachent, les remboursements de capital dû aux institutions multilatérales de crédit au cours des trois prochaines années se trouveront automatiquement refinancés. Au total, ce sont environ 21,5 milliards de dollars (dont 12,55 dus au seul FMI) que l’Argentine pourra ainsi refinancer d’ici 2006. Elle devra toutefois payer la totalité des intérêts dus au cours de la même période, ce qui impliquera un transfert net en faveur des institutions multilatérales de l’ordre de 2,3 milliards de dollars.

Pour ceux qui verraient dans cette absence d’argent frais une preuve de l’intransigeance du Fonds ou un échec des négociateurs argentins, il faut rappeler que l’Argentine ne recherchait aucune augmentation du niveau de ses engagements dans le cadre de cette négociation. L’objectif était de lever l’incertitude entourant le financement d’échéances pressantes sans prendre d’engagements démesurés, notamment en matière d’austérité budgétaire et ce, conformément à la double ligne directrice établie par le nouveau président Kirchner : ne signer aucun accord qui ne puisse être respecté et ne signer aucune entente qui risque de compromettre la reprise de l’économie amorcée au second semestre de 2002.

(Suite dans le document joint)

Écrit par

D'autres publications

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents

David Morin et Vivek Venkatesh sont également co-titulaires de la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et (...), 25 octobre 2019

François Audet est directeur de l’IEIM et professeur à l’École des sciences de la gestion (ESG)

François Audet a donné plusieurs entrevues la semaine dernière

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Les entrevues ont eu lieu au 98.5 fm et QUB radio, 21 octobre 2019, par François Audet


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)