Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > IEIM - PRIVÉ > Étudiants, emplois, simulations et écoles d’été > Emplois, bourses et stages > Opportunité de stage de recherche dans le domaine de l’humanitaire et de (...)

Stages

Opportunité de stage de recherche dans le domaine de l’humanitaire et de l’aide internationale

Date limite : 9 avril 2018

Contexte

Le CECI

Le CECI est un organisme de coopération internationale qui combat la pauvreté et l’exclusion par des projets de développement durable en Afrique, en Asie, dans les Amériques et Caraïbes, depuis 1958. Dans ses pays d’intervention, le CECI est implanté à travers notamment un bureau composé uniquement de personnel local et/ou travaille toujours conjointement avec des partenaires locaux pour la concertation avec la population, les autorités locales et l’exécution des activités et le suivi-évaluation des projets.

Le CECI comprend une unité d’aide humanitaire, basée à Montréal, qui travaille conjointement avec les équipes pays pour la mise en œuvre des réponses après une catastrophe naturelle. Les projets humanitaires du CECI sont des continuums des projets de développement et vice versa, et se retrouvent principalement dans ses pays d’intervention.

La localisation de l’aide

Depuis plusieurs années, la « localisation de l’aide » devient un sujet de plus en plus préoccupant pour la communauté humanitaire nationale et internationale et l’ONU. Le secrétaire général de l’ONU affirmait que le secteur humanitaire doit « renforcer, et non remplacer » le système local, en utilisant les avantages comparatifs d’une hausse de variété d’acteurs humanitaires, afin de rendre « l’aide aussi locale que possible, et aussi internationale que nécessaire ». Face à un appel à un partenariat d’égal à égal avec les ONG dites locales, les ONG humanitaires internationales peuvent avoir plusieurs modèles d’intervention et faire face à différents obstacles.

Les justifications de cet appel sont nombreuses. Le rapport des catastrophes dans le monde de 2015 de la FICR mentionne que seulement 1,6 % des fonds alloués à l’aide humanitaire échoit directement aux ONG nationales et locales, d’autres, plus pessimistes, parlent de 0,2% alors que La Charte4change a fixé un objectif de 20% d’ici 2020 .

La tendance pousse à croire que davantage d’efforts soient demandés à reconnaître la juste valeur du travail de ces organisations sur le terrain, en trouvant ou renforçant des modèles, des pratiques et en s’assurant du partage des responsabilités tant programmatiques que financières.

Le CECI possède un modèle de « localisation de l’aide » qu’il souhaite comparer aux bonnes pratiques du secteur et d’approfondir les objectifs de renforcement de capacités au niveau local afin de contribuer au changement de paradigme de l’aide humanitaire à l’échelle internationale.

Objectifs attendus de la recherche

Le livrable principal de ce mandat sera un rapport de recherche d’un maximum de 30 pages et un sommaire de 2-3 pages en exposant les résultats principaux, qui aura pour but d’être diffusé à l’interne et à l’externe.

Les objectifs principaux sont les suivants :

-  Recenser et identifier les standards, les bonnes pratiques et les références internationales en matière de localisation de l’aide humanitaire
-  À partir des standards identifiés, élaborer un outil d’évaluation permettant de situer les projets du CECI par rapport aux meilleures pratiques, et apporter une critique scientifique avec des recommandations/pistes d’amélioration des pratiques du CECI (à partir de son approche générale dans les projets de développement) pour répondre aux objectifs mondiaux de localisation de l’aide humanitaire.
-  Produire une étude de cas à partir d’une intervention d’aide humanitaire passée aux Philippines

Ultimement, ce rapport permettra au CECI de documenter son approche de localisation de l’aide, développée depuis 10 ans, dans l’ensemble de ses pays d’intervention afin de la partager avec la communauté, les praticiens de l’aide humanitaire, nos bailleurs de fonds.

Les attentes vis à vis de l’Observatoire (OCCAH)

-  Encadrement théorique et pratique du ou de la chercheur-e, en partenariat avec le CECI qui fournira la documentation nécessaire pour l’étude de cas

-  Partager le contexte théorique de la localisation de l’aide (historique, recherche, évolution des approches en aide humanitaire…)

Le rôle du CECI

Le CECI s’engage à appuyer le ou la chercheur-e dans sa démarche en lui offrant les accès aux ressources requises (rapports, documentation de projet, etc) et aux personnes pouvant l’informer (gestionnaire du projet, collaborateurs aux Philippines, etc.). Un poste de travail pourrait être mis à la disponibilité de la personne retenue à raison de 2 jours par semaine dans les bureaux du CECI.

Qualification et profil de l’étudiant

Diplôme de deuxième cycle (en cours)
Baccalauréat en sciences humaines dans un domaine proche de l’aide humanitaire ou du développement international
Expérience pratique en aide humanitaire souhaitée

Échéancier

La recherche devra se réaliser entre le mois de mai et le mois de juillet 2018.

Budget

Une bourse de 3000$ sera fournie pour la recherche.

Pour postuler

Envoyez les items suivants à occahumanitaire@gmail.com au plus tard le 9 avril 2018.

• une lettre de motivation qui explique en un paragraphe ou deux la démarche que vous entreprendrez pour effectuer ce projet de recherche
• votre curriculum vitae
• un relevé de notes pour votre programme de 2e cycle (non-officiel)

Mots-clés

Organisé par

Suivant

Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)