Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE) > La relance de l’économie japonaise face au déclin de la population

note de recherche de l’OAE

La relance de l’économie japonaise face au déclin de la population

30 mars 2018, 30 mars 2018

Mots clés : Japon, immigration, travailleurs étrangers, Abenomics

La relance de l’économie japonaise face au déclin de la population : les réformes du marché du travail et l’assouplissement des politiques d’immigration afin de pallier le manque de main-d’œuvre

par Myriam Boulianne

Résumé

Historiquement, le Japon a été l’un des pays les plus fermés aux étrangers, mais cette tendance risque de changer. En effet, la dénatalité au Japon entraîne d’importantes conséquences économiques et sociales. Ce phénomène, recensé depuis les années 1970, a été peu évoqué dans les discours politiques jusqu’à tout récemment. Si les politiques publiques des trente dernières années ont tenté de prévenir et de résoudre les effets négatifs de la dénatalité, leurs résultats ont échoué. Lors de son élection en 2012, le Premier ministre Shinzo Abe a annoncé un plan prometteur afin de redresser l’économie du pays. Ses politiques sont davantage orientées vers une réforme du marché du travail qui permettrait une mobilisation accrue des ressources intérieures, mais avec le ralentissement de l’économie, le débat sur l’immigration revient sur la place publique. Voyons comment le gouvernement d’Abe, plutôt conservateur, tente d’assouplir les règles dans ce domaine, tout en restant prudent et près de sa base électorale.


Produit par
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)