Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Promouvoir la diversité culturelle

Promouvoir la diversité culturelle

Entrevue de Michèle Rioux par Claude Gauvreau, le 10 avril 2018, 10 avril 2018

Le LATICCE mesurera la présence et la visibilité des productions culturelles québécoises sur les plateformes numériques.

« Depuis une dizaine d’années, on constate l’abondance de l’offre culturelle sur Internet, en particulier pour la musique et l’audiovisuel. Les milieux culturels québécois perçoivent toutefois un déséquilibre entre les contenus locaux disponibles et les contenus étrangers qui dominent les catalogues des plateformes numériques les plus populaires, telles que Spotify, iTunes/AppleMusic, Netflix, Youtube et Google Play Music.

« On peut tout trouver sur les plateformes numériques transnationales, mais sont-elles aussi diversifiées qu’on le prétend ? Les productions musicales et audiovisuelles québécoises et canadiennes y rayonnent-elles ? », demande la professeure du Département de science politique Michèle Rioux, directrice du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM). Le hic est qu’il n’existe pas de portrait global des flux culturels sur ces plateformes et qu’aucun outil ne permet de mesurer la disponibilité des contenus canadiens.

C’est pour combler ces lacunes que le Laboratoire de recherche sur la découvrabilité et les transformations des industries culturelles à l’ère du commerce électronique (LATICCE) a été lancé en février dernier. Rattaché au CEIM et codirigé par Michèle Rioux et Jean-Robert Bisaillon, président de MetaD.media, le LATICCE vise à établir un indice de découvrabilité. Cet indice servira à mesurer la qualité de l’offre en contexte numérique. La découvrabilité renvoie au potentiel pour un contenu, un produit ou un service de capter l’attention des internautes. [...] »

Pour lire l’article complet, visitez ACTUALITÉS UQAM


Entrevue avec
Produit par
Suivant

Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)