Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Observatoire sur les Afriques (CAP-Afriques) > Pratiques comparatives et transitions structurelles africaines

Pratiques comparatives et transitions structurelles africaines

Volume 1, numéro 1, juin 2018, 19 juin 2018

Résumé analytique

Ce premier numéro de VigieAfriques fait l’éloge de l’analyse comparative et fait ressortir sa pertinence pour les transitions africaines. L’administration publique comparée, traitée dans la rubrique tendance, replace la préoccupation pour les données, le rendement et les pratiques intelligentes (Klingner, 2009 : 8) au cœur des défis permettant de connaître, de comprendre et de faire évoluer les Afriques. Appliquée aux défis du développement de ce continent, l’analyse comparative permet d’avoir un regard comparatif sur tous les différents plans et programmes conçus dans le cadre du processus de développement économique et social et qui n’ont fait que complexifier toute élaboration et mise en œuvre de cadres nationaux de réalisation cohérents. Grâce à elle, enfin, il est possible de repérer quelques pratiques exemplaires transférables d’un contexte à un autre.


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)