Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) > Minorités-Majorité-De la cohabitation pacifique à la radicalisation

Conférence-midi

Minorités-Majorité-De la cohabitation pacifique à la radicalisation

Jeudi 11 octobre 2018 de 12h30 à 14h, salle D-R200, pavillon Athanase-David (UQAM)

Minorités-Majorité

De la cohabitation pacifique à la radicalisation

Conférence de lancement du livre Unis par la diversité. Ces pays forgés par leurs différences de Sabine Choquet, professeure associée au CRIEC.

« La France, État-nation, est hantée par la peur que la reconnaissance de la diversité ne remette en cause son unité nationale. Les particularités individuelles peuvent s’exprimer librement dans la sphère privée, mais paraissent ne pas avoir leur place dans l’espace public comme l’ont révélé les affaires du burkini, de la burqa ou le refus de reconnaître à la langue corse un statut officiel. Pourtant les différences linguistiques, culturelles et religieuses ne sont pas nécessairement un facteur de fragilisation. Dans certains pays, au premier rang desquels le Canada, elles sont même promues au rang de symbole national. Leur préservation est devenue le ciment de la cohésion du pays. « Unis par la diversité », ils affichent avec fierté leurs différences comme un étendard et un témoignage de leur capacité à vivre ensemble dans un respect mutuel.

Sabine Choquet, se fondant sur le travail d’Arend Lijphart (Democracy in Plural Societies) et le concept de consociation, développe dans ce livre les modalités de cette forme de régime politique, cohabitation entre des groupes se caractérisant par des interactions spécifiques, leur volonté respective de préserver leur autonomie et une conception inédite de l’identité collective. Cet ouvrage arrive à point nommé, à l’heure où notre pays, État-nation, s’interroge douloureusement sur son identité. Par les pistes nouvelles qu’il ouvre, il apporte sa pierre au débat sur la laïcité qui semble dans une impasse. »

Événement gratuit, inscription obligatoire au criec2@uqam.ca.

Organisé par
Participant
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)