Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) > Hospitalité et réconciliation

Dans le cadre de la Semaine hispanophone de l’UQAM

Hospitalité et réconciliation

Mercredi 17 octobre 2018 de 18h à 19h30, salle DS-1950, pavillon DeSève (UQAM)

Hospitalité et réconciliation

Les déplacements de population, forcés ou volontaires, sont un enjeu politique, social et philosophique majeur pour les sociétés contemporaines. Ce panel s’intéresse aux rapports entre populations « déjà là » et populations « déplacées » par le biais du concept d’hospitalité. Ce dernier fait référence ici aux pratiques d’accueil à l’étrange, pratiques qui peuvent être de différente nature (religieuse, militante, etc.), mais qui entraînent dans tous les cas des conséquences politiques (Ricœur, 2006 ; Boudou, 2012).

Il s’agit de mieux comprendre la construction de l’hospitalité entre ces populations, construction qui implique la reconfiguration des subjectivités et des communautés, et qui met en valeur les capacités politiques locales contribuant au vivre ensemble.

Qu’est-ce qui fait qu’à un moment donné l’imaginaire d’hospitalité soit présent et qu’à d’autres moments ce soient plutôt des imaginaires de tolérance, reconnaissance, bienveillance, mais aussi racisme, xénophobie, exclusion qui s’imposent ? Dans quelle mesure les pratiques et les discours de l’hospitalité parviennent-ils à contourner les manifestations du racisme et de l’exclusion ? Quelles leçons pouvons-nous tirer de tels discours et pratiques d’hospitalité pour penser la gouvernance de l’immigration ? Qu’est-ce qui, dans nos discours philosophiques et politiques, empêche la réconciliation des populations « déjà-là » avec le caractère inévitable de l’immigration ? Quelles avenues ouvrent les imaginaires de l’hospitalité pour remédier à ces écueils ?

En focalisant sur les déplacés forcés internes (en Colombie et des Haïtiens en République-Dominicaine), Leila Celis analysera des scénarios d’hospitalité qui font surface. Nous pourrons voir en quoi l’hospitalité observée dans ces cas correspond aux constats existants dans la littérature et quels nouveaux imaginaires de l’hospitalité elle permet d’identifier.

Avec la participation de :

Leila Celis, professeure, Département de Sociologie, UQAM et co-directrice du Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC)

Louis Jacob, professeur, Département de sociologie, UQAM

Colin Grey, professeur, Département des sciences juridiques, UQAM et co-directeur du Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC)

Inscription gratuite sur Eventbrite

Organisé par

D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)