Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (...) > Le "Grand Jeu" de la Chine et de l’Inde

Crise politique au Sri Lanka

Le "Grand Jeu" de la Chine et de l’Inde

Une analyse de notre collègue Olivier Guillard, 2 novembre 2018

"Quelle est la portée régionale du « coup d’État constitutionnel » au Sri Lanka ? Alors que ce droit était réservé au parlement, le président sri-lankais Maithripala Sirisena a suspendu l’assemblée nationale après avoir limogé le Premier ministre Ranil Wikremesinghe. Les deux hommes issus de partis rivaux ne s’entendaient plus, en particulier sur les relations avec le grand voisin indien. Mais l’autre coup de théâtre, c’est la nomination pour succéder au chef du gouvernement d’un « revenant » : Mahinda Rajapaksa, l’autoritaire président du Sri-Lanka à la fin de la sanglante guerre civile qui a déchiré le pays durant plus de vingt-cinq années. Cette crise politique concerne au premier chef les deux géants de l’Asie : l’Inde ne veut surtout pas laisser échapper l’ancien Ceylan dans l’escarcelle de la Chine, qui mise sur le Sri Lanka pour développer sa route maritime de la soie dans l’océan Indien."

POUR LIRE LA SUITE :
https://asialyst.com/fr/2018/10/30/crise-politique-sri-lanka-enjeux-inde-chine/



Écrit par
Produit par
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)