Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (...) > Les passions d’abord : Judith Shklar, l’injustice passive et la citoyenneté (...)

Conférence-midi

Les passions d’abord : Judith Shklar, l’injustice passive et la citoyenneté démocratique

Mercredi 12 décembre 2018 de 12h30 à 14h, salle A-3316, pavillon Hubert-Aquin (UQAM)

Conférence, dans le cadre des midis-CRIDAQ, de monsieur Benoît Morissette, candidat au doctorat en science politique, Université de Montréal.

Résumé de la conférence

Judith Shklar définit la démocratie libérale à partir d’une réflexion sur les passions qui portent les citoyens à dénoncer les injustices dont ils s’estiment être les victimes. Comme on l’expliquera, cette démarche suggère une lecture particulière des effets politiques entraînés par les revendications des groupes qui contestent plusieurs pratiques actuellement en vigueur dans la société civile, et plus précisément dans les entreprises, les universités et les institutions culturelles.

Biographie du conférencier

Benoît Morissette a récemment soutenu une thèse de doctorat en science politique. Dans ses travaux, il explore les promesses et les limites d’une pensée politique qui accorde aux « corps intermédiaires » un rôle prépondérant dans les démocraties libérales. Il s’intéresse notamment aux débats à propos du statut constitutionnel des municipalités canadiennes, à la définition des rapports entre la société civile et l’État, ainsi qu’à l’histoire intellectuelle du libéralisme.

Entrée gratuite, inscription obligatoire

Organisé par
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)