Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

VigieAfriques

L’Afrique en 2018 : périphérie ou nouveau centre ?

Volume 2, numéro 1, janvier 2019, 31 janvier 2019

Résumé analytique

Le monde change. L’Afrique et les relations avec l’Afrique aussi. L’Europe, traditionnelle et principale partenaire étrangère, est en recul, dans ce continent de plus en plus attiré par des prétendants de tous horizons. Courtisée par la Russie, en quête de redéfinition d’une influence internationale et dans une logique de conquête d’un strapontin, l’Afrique est concernée par la montée en puissance de la Soft Power, notamment des pays émergents et surtout de la Chine. En adoptant une politique de dons et de prêts à taux très bas, cette dernière semble s’organiser pour occuper une place de choix dans la région, comme le démontre son omniprésence dans le marché des projets structurants dans plusieurs pays africains. Au même moment les observateurs remarquent un certain relâchement des relations Europe – Afriques, bien que les États membres de l’Union européenne (UE) en demeurent les premiers partenaires commerciaux et bailleurs de fonds. Ce relâchement s’accompagne de quelques orientations liées aux dynamiques propres à la construction de l’intégration africaine, mais qui sont de nature à (re)placer l’Afrique au coeur des enjeux politiques et géopolitiques mondiaux.

Le présent numéro de VigieAfriques s’arrête sur quelques aspects saillants de ces dynamiques qui ont marqué l’année 2018 pour les Afriques.

D'autres publications

Audios | Mathieu Boisvert est professeur au Département de sciences des religions et directeur du Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CÉRIAS)

Abécédaire(s) de la souffrance

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS)

Enregistré dans le cadre de l’exposition HUM(AI)N, au Centre Phi du 28 mai au 15 septembre 2019, et diffusé sur (...), 15 août 2019, par Mathieu Boisvert

Éric Mottet est professeur au Département de géographie et codirecteur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

La Chine reste à des lieues de « conquérir le monde »

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE)

L’article est paru dans Le Devoir le 10 août 2019, 10 août 2019, par Éric Mottet


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)