Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Chronique commerciale américaine

Ratification de l’ACEUM et réforme de l’OMC : Voir un ami pleurer

Volume 12, numéro 3, avril 2019, 10 avril 2019

Résumé analytique

Le Président Trump est aux prises avec la complexité des effets de son programme politique en commerce international. Les projecteurs du Congrès américain sont braqués sur l’ACÉUM et les démocrates, fraichement majoritaires à la Chambre des Représentants, n’entendent pas lui faciliter la vie quant à la ratification de l’accord. Plusieurs réclament sa réouverture pour améliorer les dispositions sur le travail, les médicaments et l’environnement. Rien n’est encore gagné pour M. Trump et l’espace pour manœuvrer entre le Congrès, le Canada et le Mexique ne paraît pas très confortable.

Également, ses critiques acerbes envers l’OMC et sa stratégie de confrontation sont en train de favoriser un processus de réforme de l’organisation internationale, qui pourrait éventuellement débloquer les négociations de Doha, lancées il y a plus de quinze ans. L’unilatéraliste du bureau ovale pourrait bien être celui qui relance finalement le multilatéralisme.

D'autres publications

Ouvrages collectifs | Bernard Duhaime est professeur au Département des sciences juridiques de l’UQAM, cofondateur de la CIDDHU et membre du CIRDIS

Doctrine, Practice, and Advocacy in the Inter-American Human Rights System

Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU)

18 septembre 2019, par Bernard Duhaime

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

Avec les contributions de Michèle Rioux et Destiny Tchéhouali, 18 septembre 2019, par Michèle Rioux, Destiny Tchéhouali


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)