Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Conférence-midi de la Chaire ICAO

Religion et savoirs mystiques en islam : discours et dimensions éthico-morales de la légitimité chez les karamogos de la ville de Bouaké (Côte d’Ivoire)

Lundi 25 novembre 2019 de 12h30 à 13h45, salle A-5020, pavillon Hubert-Aquin (UQAM)

Cette présentation se penche sur la construction de la légitimité chez les karamogos de la ville de Bouaké en Côte d’Ivoire en lien avec les changements socioreligieux survenus dans les milieux musulmans en Afrique de l’Ouest et en Côte d’Ivoire au cours de la seconde moitié du 20e siècle. Historiquement, les karamogos étaient des figures importantes de l’islam confrérique en Afrique de l’Ouest. Connus pour leur érudition, leur piété́ exemplaire, et parfois pour les propriétés mystiques de certains de leurs savoirs, les karamogos formaient l’Élite religieuse de ces confréries d’allégeance soufie. Les récentes vagues de renouveaux islamiques en Côte d’ivoire ont cependant affecté l’organisation la communauté́ ainsi que les modes d’expression légitime du religieux d’une manière qui fut défavorable aux karamogos, en associant ces derniers et l’usage de savoirs mystiques à des formes syncrétiques et non-orthodoxes de l’islam. Dans ce contexte, notre objectif est de comprendre les modalités par lesquelles les « petits karamogos » d’aujourd’hui construisent leur légitimité́ en lien avec l’usage des savoirs mystiques. Dans le cadre de ce travail nous proposons de concevoir la construction de la légitimité́ des karamogos à partir des travaux en anthropologie sur l’éthique et la morale, en portant attention aux propriétés éthico-morales du discours des karamogos. Pour ce faire, nous concentrons dans un premier temps notre attention sur les autres praticiens des savoirs mystiques dans le discours des karamogos et comment ces derniers cherchent à̀ s’en détacher. Dans un second temps, nous analysons les discours que les karamogos produisent sur eux-mêmes à partir de leur propre compréhension de la manière dont ils sont effectivement devenus des karamogos. Ces angles d’analyse font ressortir une logique de remoralisation des savoirs mystiques et de la figure du karamogo par l’islam, et ainsi éclairent comment les karamogos d’aujourd’hui s’inscrivent dans la continuité́ des dynamiques de renouveau des années 1990.

Pier-Olivier Tremblay est doctorant au département de sociologie et d’anthropologie de l’Université Concordia. Il vient de compléter une maîtrise en sociologie à l’UQAM sous la direction de Marie Nathalie LeBlanc. Lors de cette conférence-midi, il présentera les principales conclusions de son mémoire, réalisé à partir de données ethnographiques récoltées suite à un terrain de près de deux mois dans la ville de Bouaké en Côte d’Ivoire.

Le lundi 25 novembre 2019
12h30 à 13h45
UQAM, département de sociologie, local A-5020

Organisé par

D'autres activités

Séminaires et conférences | Cycle conjoint des conférences-débats Chaire UNESCO-UQAM et Chaire ACME-LAVAL

Vérité ou démocratie ? Réflexions à partir de la Russie.

Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique

Mercredi 11 décembre 2019 de 17h30 à 19h30, salle A-M205 (Bibliothèque centrale), pavillon Hubert-Aquin (...)

Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

Mercredi 11 décembre 2019 de 12h à 13h, salle A-1715, pavillon Hubert-Aquin (UQAM)


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)