Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Stage

Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture

Date limite : 2 février 2020

Mandat de l’Organisation

L’UNESCO est l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO), l’une des institutions spécialisées des Nations Unies. Elle compte 193 États membres.

Conformément à son acte constitutif, l’UNESCO contribue à l’édification de la paix, à l’élimination de la pauvreté, au développement durable et au dialogue interculturel par l’éducation, les sciences, la culture, la communication et l’information.

Dans ses domaines de compétence, l’UNESCO a pour fonctions :

  • de servir de laboratoire d’idées, d’élaborer des propositions novatrices et de soutenir la formulation de politiques ;
  • de développer et de renforcer l’agenda mondial par l’analyse, le suivi et l’étude comparative des politiques ;
  • de définir des normes et des standards ainsi que d’en soutenir et d’en suivre la mise en œuvre ;
  • de renforcer la coopération internationale et régionale et de promouvoir les alliances, la coopération intellectuelle, le partage des connaissances et les partenariats opérationnels ;
  • de donner des orientations pour l’élaboration et la mise en œuvre de politiques, et de développer les capacités humaines et institutionnelles.

Le Secteur de l’éducation, quant à lui, est le plus important de l’UNESCO, avec un effectif d’environ 400 personnes au siège, à Paris, et une forte présence dans le réseau mondial des 53 bureaux hors siège, instituts et centres spécialisés.

Description des tâches et des responsabilités de la ou du stagiaire

Au sein du Secteur de l’éducation, de la Section de la santé et de l’éducation (PSD/HAE) de la Division de l’éducation pour la paix et le développement durable, la ou le stagiaire sera sous la responsabilité du chef de section et sous la supervision du responsable principal de projet. Elle ou il aura pour principale responsabilité de soutenir les projets de la section concernant l’accès à des environnements scolaires sûrs et inclusifs, notamment pour les enfants et les jeunes de groupes vulnérables, tels que les enfants et jeunes en situation de handicap, les enfants et les jeunes LGBTQI et les enfants et jeunes migrants.

Les tâches de la ou du stagiaire seront de contribuer à :

  • l’organisation de la conférence internationale sur le harcèlement à l’école, qui aura lieu au siège de l’UNESCO durant la première semaine de novembre 2020 (aide à l’élaboration du programme thématique des sessions et au choix des présentateurs, contacts à distance avec ceux-ci pour préparer les sessions, préparation des documents des sessions, soutien logistique avant et pendant la conférence, documentation de la conférence, etc.) ;
  • la coordination de la célébration de la première journée internationale de l’UNESCO sur la violence et le harcèlement à l’école, dont le cyberharcèlement, le jeudi 5 novembre, au siège et dans les bureaux de l’UNESCO, en collaboration avec les partenaires de l’UNESCO au sein d’initiatives internationales pour lutter contre les violences en milieu scolaire ;
  • des projets spécifiques concernant les thèmes des violences en milieu scolaire et de l’inclusion, par exemple un événement sur le harcèlement scolaire et le handicap qui aura lieu le 3 décembre 2020 au siège de l’UNESCO.

À la fin du stage, la ou le stagiaire parrainé aura renforcé :

  • son expérience de travail dans les organisations internationales, notamment les organisations des Nations Unies ;
  • ses capacités à participer à l’organisation d’une conférence internationale ;
  • ses connaissances sur les thèmes de la violence en milieu scolaire et de l’inclusion en éducation.

Compétences et expériences requises

  • Être en voie de terminer des études de maîtrise ou de doctorat, ou avoir obtenu son diplôme dans la période de deux ans précédant le début du stage, en sciences humaines et sociales, en particulier dans les domaines de l’éducation ;
  • Démontrer une bonne connaissance du travail de l’UNESCO et un intérêt démontré pour celui-ci ;
  • Détenir de solides compétences d’organisation ;
  • Avoir une expérience pertinente en lien avec l’une ou plusieurs des thématiques liées à l’accès à des environnements scolaires sûrs et inclusifs pour les enfants et les jeunes de groupes vulnérables (enfants et jeunes migrants, LGBTQI ou en situation de handicap) sera considéré comme un atout ;
  • Avoir une expérience pertinente en lien avec l’organisation d’événement sera considéré comme un atout ;
  • Posséder une excellente maîtrise du français (lu, parlé et écrit) ;
  • Posséder une excellente maîtrise de l’anglais (lu, parlé et écrit), laquelle fera l’objet d’un examen lors des entrevues de sélection ;
  • Avoir la capacité de rédiger de manière claire et concise ;
  • Avoir des compétences en communication orale et la capacité à traiter des questions complexes et délicates ;
  • Être apte à prendre des initiatives et à coordonner différentes tâches ;
  • Avoir une aptitude à travailler en équipe et dans un environnement multiculturel ;
  • Posséder une bonne connaissance des outils informatiques suivants : Word, Excel, PowerPoint et Outlook ;
  • Avoir une expérience de travail (y compris un stage ou des activités bénévoles) dans un milieu institutionnel, une organisation non gouvernementale internationale ou une organisation multilatérale sera considéré comme un atout.

Admissibilité

Avant de postuler, assurez-vous de répondre à toutes les exigences suivantes :

  • être en voie de terminer des études de 2e ou être inscrit au 3e cycle ou avoir obtenu un diplôme de maîtrise ou de doctorat dans les deux ans précédant le début du stage ou être inscrit ou inscrite à l’École du Barreau du Québec ou à tout ordre professionnel exigeant un stage pour l’obtention du droit d’exercice de la profession ;
  • avoir au moins 18 ans et au plus 35 ans à la date de début du stage ;
  • détenir la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent du Canada ;
  • habiter au Québec ;
  • être résident ou résidente du Québec au sens de la Loi et du Règlement sur l’assurance maladie et de la Loi et du Règlement sur l’impôt du Québec depuis au moins un an ;
  • posséder une excellente capacité de rédaction en français et en anglais ;
  • posséder les compétences et les expériences requises figurant dans l’offre de stage ci-dessus.

Note : puisque la participation au programme Stages en organisations internationales gouvernementales est unique et non renouvelable, les personnes ayant déjà effectué un stage dans le cadre de ce programme ne pourront soumettre de nouveau leur candidature.

Pour toutes les informations concernant ce stage, veuillez consulter le site internet du MRIF.

Mots-clés

D'autres activités

Ministère des Relations internationales et de la Francophonie

Lancement de l’appel à projets Programme québécois de développement international 2020-2021

Date limite : 9 avril 2020, midi (heure du Québec)

Date limite : 11 mai 2020


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)