Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Calendrier des activités > OEI > L’évaluation des impacts sur l’environnement : processus, acteurs et pratique (...)

L’évaluation des impacts sur l’environnement : processus, acteurs et pratique pour un développement durable

1er novembre 2003

De multiples problèmes environnementaux d’origine anthropique affligent le monde contemporain : la désertification, la pollution et la dégradation de l’eau, de l’air et du sol, les diverses formes de macropollution (pluies acides, destruction de la couche d’ozone, effet de serre), la dégradation des habitats et des écosystèmes ainsi que les pertes de biodiversité sont désormais reconnues à l’échelle mondiale. Ces maux ont donné lieu à plusieurs discussions entre les nations. Qu’on se rappelle plus particulièrement la conférence des Nations Unies de Stockholm (1972), la mise en place de la Commission mondiale sur l’environnement et le développement (1983), le Sommet de la Terre de Rio (1992), celui de Johannesburg (2002) et les négociations qui ont précédé la signature de plusieurs conventions.

Dans le souci de rationaliser les interventions humaines, toutes les déclarations qui ont pu émerger des rencontres et sommets internationaux insistent sur la prise en compte des questions environnementales lors de l’adoption de projets, de programmes, de plans ou de politiques. L’étude d’impact sur l’environnement (ÉIE) fait partie des outils privilégiés permettant cette prise en compte.

André, P., C. Delisle et J-P. Revéret, L’évaluation des impacts sur l’environnement : processus, acteurs et pratique pour un développement durable. Deuxième édition. Montréal : Presses internationales polytechniques, 2003, 450p.

Participant
D'autres activités
Suivant

Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal