Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Groupe de recherche sur l’intégration continentale (GRIC) > Les codes de conduite financiers peuvent-ils prévenir les crises de la dette (...)

Les codes de conduite financiers peuvent-ils prévenir les crises de la dette ?

décembre 2003

Chaiers de recherche du CEIM, No. 02-07, décembre 2003.

Dans les années 1990 les crises financières ont frappé une nouvelle fois, à la périphérie du système. L’action rapide et concertée du FMI et des autorités monétaires des grands pays industrialisés aura permis d’éviter leur propagation à l’ensemble du système, mais les « dégâts » furent considérables, au plan humain comme au plan financier. Deux points de vue vont s’affronter. Pour les uns, il s’agissait là d’un simple dysfonctionnement de système, en grande partie imputable aux erreurs de gouvernance, au manque de vigilance de la part du FMI et à la fragilité des systèmes financiers périphériques. (suite dans le document joint)


Écrit par
Suivant

Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)