Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

The transnational ownership in high technology : a periphery point of view

14 février 2002

Résumé de Marc-André Gagnon

La nouvelle économie fondée sur les technologies
de l’information et des communications (NTIC)
remet-elle en cause les structures oligopolistiques
de l’économie globale ? La destruction créatrice de
Schumpeter est-elle à l’oeuvre ? Pour Jonathan
Nitzan, au contraire, la restructuration de
l’économie mondiale par les NTIC se fait d’abord
par une consolidation des firmes dominantes. (suite dans le document joint)

Écrit par

D'autres publications

Cahiers du CIRDIS | Recueil des billets parus sur le Blogue Un seul monde entre 2014-2018

Blogue Un seul monde 2014-2018

Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS)

Les cahiers du CIRDIS, janvier 2020, 22 janvier 2020

Chapitres de livres | Priscyll Anctil Avoine est candidate au Doctorat en Science politique avec concentration en Études féministes à l’UQAM

Re-writing Women as Victims

Faculté de science politique et de droit | UQAM

Routledge, 2020, 230 pages, 22 janvier 2020, par Priscyll Anctil Avoine


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)