Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

La nouvelle donne en matière d’accords sur l’investissement pour les États-Unis : entre les voeux et la réalité

No 04-11. Mars 2004, 29 mars 2004

Depuis l’arrivée au pouvoir de l’actuelle administration aux États-Unis d’Amérique (EUA), la stratégie commerciale du duo Bush-Zoelick a été, on le sait, centrée sur la multiplication d’ententes bilatérales. L’échec de la réunion ministérielle de Cancún et celui des négociations pour la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA) semblent avoir accentué cette tendance. Ainsi, au cours des douze derniers mois seulement, des accords ont été conclus avec l’Australie, les pays d’Amérique centrale (Costa Rica, Nicaragua, Honduras, Salvador et Guatemala, l’accord a déjà été élargi à la République Dominicaine), le Chili et Singapour, et des négociations ont été initiées pour en venir à des ententes du même genre avec le Bahreïn et l’Union douanière sud-africaine (Botswana, Lesotho, Namibie, Afrique du Sud et Swaziland). Si cet engouement pour le bilatéralisme est loin de convaincre tout un chacun1, rien ne semble plus pouvoir arrêter le duo dynamique d’élargir, pays par pays, cette zone où les produits, les services et les capitaux des EUA pourront s’introduire et fructifier sans entraves.

(Suite dans le document joint)

Écrit par

D'autres publications

Ouvrages collectifs | Éric Mottet est professeur au Département de géographie de l’UQAM et codirecteur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

Les nouvelles routes de la soie. Géopolitique d’un grand projet chinois

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE)

L’ouvrage a été publié aux Presses de l’Université du Québec, 9 octobre 2019, par Éric Mottet

Chroniques | François LaRochelle est fellow de l’IEIM et ancien diplomate canadien

Découvrez le blogue diplomatique de M. François LaRochelle

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Ce blogue porte sur la diplomatie et les affaires internationales, 7 octobre 2019


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)