Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

S.D. Myers et les leçons du droit international

octobre 2002

6,05 millions de dollars canadiens ! C’est ce qu’il en coûtera au gouvernement canadien pour avoir cherché à protéger une entreprise de décontamination de BPC d’Alberta contre la compétition de concurrents américains au cours des années 95 à 97.

Rappelons les faits : Depuis l’année 1990, le gouvernement canadien permettait l’exportation de BPC en direction des États-Unis. Toutefois, puisque la U.S. Environment Protection Agency (EPA) n’en autorisait elle-même l’importation que lorsqu’il s’agissait de BPC provenant de bases militaires américaines, le transport de ce produit entre le Canada et les États-Unis était, de facto, extrêmement limité.

En octobre 1995 toutefois, et à la suite de pressions de cette entreprise, l’EPA donna l’autorisation à la compagnie S.D. Myers d’importer des BPC canadiens afin d’en faire la décontamination à son usine située en Ohio. Dans les jours suivants, c’est au moins neuf autres compagnies qui ont également demandé à l’EPA de se prévaloir du privilège d’importer ce déchet.

(Suite dans le document joint)

Écrit par

D'autres publications

Ouvrages collectifs | Bernard Duhaime est professeur au Département des sciences juridiques de l’UQAM, cofondateur de la CIDDHU et membre du CIRDIS

Doctrine, Practice, and Advocacy in the Inter-American Human Rights System

Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU)

18 septembre 2019, par Bernard Duhaime

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

Avec les contributions de Michèle Rioux et Destiny Tchéhouali, 18 septembre 2019, par Michèle Rioux, Destiny Tchéhouali


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)