Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

L’inauguration de Lula

No 03. Janvier 2003, janvier 2003

Invité à participer à la « Posse de Lula », on nous a reçus comme et avec les chefs d’État. Une représentation syndicale de métallurgistes canadiens et américains était de la partie. Soixante-dix-sept États étaient représentés par des délégations spéciales, dont Cuba par Fidel, le Venezuela par Chavez et l’Afrique du Sud par Mbecki ; et la plupart des Présidents Sud américains. Le Canada était représenté par le Président de la Chambre des Communes (inutile de chercher son nom) et un député d’extrême-droite de l’Alliance canadienne.

La fête officielle était comme toutes les fêtes officielles assez formelles, en autant que l’on puisse être formel au Brésil. Mais l’essentiel était qu’il s’est agi d’abord d’une fête populaire, et aussi d’une fête du PT, avec du rouge et des étoiles partout. Le peuple décontracté et heureux a largement participé avec une joie communicative qui imprimait sur les visages le slogan de la campagne « l’espérance vaincra la peur ». C’est ainsi que les élites et les officiels furent réduits au rôle de figurants alors que le peuple devenait le véritable protagoniste, le véritable acteur de cet événement historique, qui est la première transition démocratique normale au Brésil d’un Président élu avec les deux-tiers (63 %) des votes utiles.

(Suite dans le document joint)

Écrit par

D'autres publications

Monographies | Ouvrages collectifs | Ouvrage collectif

Enjeux et défis du développement international : acteurs et champs d’action

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

Sous la direction de Pierre Beaudet, Dominique Caouette, Paul Haslam et Abdelhamid Benhmade, 9 septembre 2019, par François Audet, Leila Celis, Nora Nagels


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)