Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Calendier

Accueil > IEIM - PRIVÉ > Activités > Nouvelles et annonces > Rapports des activités et conférences antérieures > IEIM - Hors série : Fractures citoyennes : le mouvement altermondialiste et (...)

IEIM - Hors série : Fractures citoyennes : le mouvement altermondialiste et le 5e Forum social mondial

21 mars 2005

La mondialisation néolibérale engendre des préoccupations importantes pour les citoyens de la planète. En effet, le capitalisme sauvage qui sévit au sein du marché mondial, la pauvreté, le non respect de l’environnement, la domination américaine, les guerres illégitimes, etc. soulèvent de nombreuses craintes.

La crise de la démocratie représentative, qui se traduit par une fracture grandissante entre les citoyens et leurs représentants, ainsi que la perte de capacité d’action de l’État dans un contexte mondialisé, imposent de concevoir de nouveaux lieux de mobilisation et de nouvelles formes d’engagements.

Dans cette perspective, quelles sont les alternatives possibles pour restaurer le pouvoir citoyen ? Le Forum social mondial peut-il conduire à l’élaboration de nouvelles politiques globales ? Le mouvement altermondialiste a-t-il réelllement la capacité de créer un autre monde ?

Voici donc les diverses interventions des intervenants en fichier audio diponible en attache

Écrit par
Rapports des activités et conférences antérieures
Suivant


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)