Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

La jeunesse dans le mouvement altermondialiste : marginalisation ou auto-exclusion ?

No 05-14. Avril 2005., 25 avril 2005

À la veille du premier Forum social mondial (FSM) en janvier 2001, la jeunesse prend d’assaut le Parc Harmonia1 à Porto Alegre et crée le Campement Intercontinental de la Jeunesse (CIJ). D’abord placée en marge des activités du FSM, la jeunesse a façonné au cours des ans un laboratoire d’alternatives où l’on tente de mettre en pratique certaines des idées véhiculées au FSM. Si le FSM est l’objet d’une attention constante de la part des milieux universitaires, des mouvements sociaux et des médias alternatifs, on discute très peu du Campement Intercontinental de la Jeunesse en dehors des sites Internet altermondialistes. Pourtant, cet événement a lieu parallèlement au FSM, c’est-à-dire dans la même ville et en même temps et ce, depuis 2001. Son ampleur a conduit ses participants à l’appeler « la Ville des Villes » : des 2 500 personnes présentes en 2001, on est passé à 15 000 en 2002, à 25 000 en 2003, à 3 000 à Mumbaï en 2004 et à 35 000 personnes en 2005. Au Québec, il y a lieu d’être interpellé par cette mouvance, car cette année environ trois quarts des Québécois ayant fait le voyage jusqu’à Porto Alegre étaient inscrits au CIJ.

(Suite dans le document joint)

Écrit par

D'autres publications

Monographies | Ouvrages collectifs | Ouvrage collectif

Enjeux et défis du développement international : acteurs et champs d’action

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

Sous la direction de Pierre Beaudet, Dominique Caouette, Paul Haslam et Abdelhamid Benhmade, 9 septembre 2019, par François Audet, Leila Celis, Nora Nagels


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)